ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 16/5 - 2014  - pp.225-232  - doi:10.1007/s10269-014-2393-z
TITRE
Tumeurs épithéliales thymiques : aspects diagnostiques et thérapeutiques

TITLE
Thymic epithelial tumours: Aspects of their diagnosis and treatment

RÉSUMÉ

Les tumeurs épithéliales thymiques sont des tumeurs rares qui posent des problèmes diagnostiques et thérapeutiques et nécessitent une prise en charge pluridisciplinaire. Elles sont associées à des manifestations autoimmunes dans 20 % des cas. La prise en charge des tumeurs localisées repose sur la résection chirurgicale. Le taux de résection complète dépend du stade de la maladie et représente le facteur pronostique le plus significatif. La radiothérapie complémentaire n’est recommandée qu’en cas de risque élevé de récidive locale. Pour les tumeurs d’emblée métastatiques, une chimiothérapie exclusive sera réalisée. Le protocole le plus recommandé est le CAP (cisplatine-adriamycine-cyclophosphamide). L’association carboplatine-paclitaxel semble être une alternative intéressante. Plusieurs thérapies ciblées ont été étudiées avec des résultats prometteurs comme les inhibiteurs de KIT, les anti-VEGF, les inhibiteurs de CDK, ou plus récemment les inhibiteurs de mTOR. Les patients réfractaires aux précédents traitements doivent être inclus dans des essais de médecine personnalisée qui peuvent permettre la mise en évidence de mutations rares et leur traitement spécifique. Afin d’homogénéiser et d’améliorer la prise en charge des thymomes et carcinomes thymiques, le Réseau Tumeurs Thymiques et Cancer (RYTHMIC) a été mis en place en France en 2011. Des réunions de concertation nationales ont lieu tous les mois par webconférence.



ABSTRACT

Thymic malignancies are tumors which necessitate a multimodal approach. Twenty percent of these tumors are associated with auto-immune disorders. Surgery remains the treatment of choice for localized lesions. Complete resection represents the main prognostic factor. Postoperative radiation could be considered for patients with residual disease. Chemotherapy is standard in locally advanced and metastatic disease. In current practice the most common regimen for adult patients is anthracycline-based chemotherapy. The combination of carboplatin and paclitaxel seems to be efficient in recent studies and could be used as first-line. Several targeted therapies, such as KIT inhibitors, anti-VEGF, CDK inhibitors, or more recently mTOR inhibitors, have been developed with promising results. In the age of personalized medicine, including patients in phase I studies may help to identify rare mutations and treat them specifically. In France, monthly national web conferences are performed by RYTHMIC (Réseau Tumeurs Thymiques et Cancer) group to optimize the management of these tumors.



AUTEUR(S)
C. LEDUC, B. BESSE

Reçu le 27 novembre 2013.    Accepté le 26 mars 2014.

MOTS-CLÉS
Thymome, Carcinome thymique, KIT, mTOR

KEYWORDS
Thymoma, Thymic carcinoma, KIT, mTOR

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (163 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier