ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 15/6 - 2013  - pp.284-293  - doi:10.1007/s10269-013-2290-x
TITRE
Imagerie préopératoire de l’extension ganglionnaire initiale et locorégionale des cancers du sein

TITLE
Pre-operative imaging of initial and locoregional lymph node area in breast cancer

RÉSUMÉ

L’extension ganglionnaire doit être recherchée attentivement en préthérapeutique afin de guider la thérapeutique, notamment le geste chirurgical axillaire qui sera parfois réalisé après une chimiothérapie néoadjuvante source de sousestimation. L’échographie joue un rôle central dans ce bilan, car les sondes de haute résolution permettent de rechercher des implants métastatiques de plus de 3 mm, et les techniques de ponction peuvent authentifier cette atteinte dans près de 80 à 90 % des cas. Démontrer en préopératoire la diffusion ganglionnaire permettra au chirurgien de se passer de l’exploration par technique du ganglion sentinelle (GS) qui nécessite un équipement coûteux et une équipe entraînée. Lorsque la diffusion ganglionnaire est prouvée ou fortement suspectée, les techniques d’imagerie en coupe (tomodensitométrie et/ou imagerie par résonancemagnétique) permettent de quantifier cette extension afin de guider l’étendue du geste chirurgical et le volume des champs de radiothérapie. La tomographie par émission de positons se développe et peut aussi aider au staging ganglionnaire. Aucune technique n’a une valeur prédictive négative suffisamment élevée pour se passer d’une exploration chirurgicale, mais la technique du GS doit être réservée aux patients considérés comme N0 clinique et radiologique après étude échographique attentive. Les apports attendus et les limites actuelles des techniques d’imagerie seront développés.



ABSTRACT

Although its use is underestimated, the lymph node area should be thoroughly investigated prior to treatment so that the right course of therapy can be selected, especially axillary surgical procedures, which may occasionally be performed after neoadjuvant chemotherapy. Ultrasonography plays a pivotal role in this assessment, as the high resolution waves enable metastatic tumours larger than 3 mm to be investigated, while aspiration biopsy techniques can confirm this spread in nearly 80% to 90% of cases. Evidence of pre-operative spread to the lymph nodes means that the surgeon no longer needs to perform a sentinel lymph node biopsy, which requires expensive equipment and a specialist team. When spread to the lymph nodes is proven or highly suspected, layered imaging techniques (computerised axial tomography and/or magnetic resonance imaging) will enable this spread to be quantified so that the extent of surgery and the amount of radiotherapy can be determined. Positron emission tomography is being developed and may also help in lymph node staging. No technique has a sufficiently high detection failure rate, which means that surgical investigation will never be required; however, the sentinel lymph node biopsy should be carried out only for patients considered as not needing surgery or radiotherapy after an extensive ultrasound investigation. The expected benefits and current limitations of the imaging techniques are being developed.



AUTEUR(S)
C. ALA EDDINE-LE JALLÉ, E. AUBERT, C. NOS

Reçu le 7 février 2013.    Accepté le 16 mai 2013.

MOTS-CLÉS
Échographie du creux axillaire, Cytoponction ganglionnaire, Bilan d’extension ganglionnaire des cancers du sein, TDM du cancer du sein, IRM du cancer du sein, Adénopathie mammaire interne

KEYWORDS
Breast cancer, axillary lymph nodes, Diagnostic methods, Ultrasonography imaging, Computed tomography imaging, Magnetic resonance imaging, Fine needle aspiration biopsy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,42 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier