ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 15/3-4 - 2013  - pp.161-168  - doi:10.1007/s10269-013-2268-8
TITRE
Cancer de l’estomac métastatique : traitement médical

TITLE
Metastatic gastric cancer: medical treatment

RÉSUMÉ

Le traitement spécifique du cancer gastrique métastatique repose sur la chimiothérapie systémique. Parmi les anciennes polychimiothérapies, les schémas à base de 5-FU et de cisplatine sans ou avec anthracyclines restent des standards internationaux. Au cours des dix dernières années, de nouveaux cytotoxiques ont prouvé leur efficacité tels que les taxanes, l’oxaliplatine, le 5-FU oral (capécitabine) et l’irinotécan. De nouveaux schémas standard ont donc été établis, permettant soit un gain (modéré) de survie, soit une équivalence d’efficacité associée à un meilleur profil de tolérance. La médiane de survie, malgré ces nouveaux schémas, reste inférieure à 12 mois. L’apport des thérapies ciblées est probablement prometteur. Cependant, à l’heure actuelle seule la thérapie anti-HER2 (trastuzumab en association au 5-FU et cisplatine) a démontré une efficacité clinique pour le sous-groupe des cancers gastriques surexprimant la cible HER2 (20 % des cas), alors que les résultats des études de phase III concernant les anti-EGFR et, à moindre degré, les anti-VEGF sont décevants. De nombreux essais en cours nous apporterons vraisemblablement d’autres choix thérapeutiques. Les thérapies anti-c-Met, par exemple, semblent prometteuses. La stratégie thérapeutique globale n’a fait l’objet que de peu d’études (la majorité portant essentiellement sur la première ligne), néanmoins l’efficacité d’une chimiothérapie de deuxième ligne (de type irinotécan ou taxane) chez les malades évolutifs prétraités est maintenant bien établie.



ABSTRACT

Specific treatment of the metastatic gastric cancer is based on systemic chemotherapy. Among numerous schedules, polychemotherapies based on 5-FU and cisplatin (± anthracyclin), as CF and ECF, remain international standards. Over the ten last years, new cytotoxics proved to be efficient as taxanes, oxaliplatine, oral 5-FU (capecitabine) and irinotecan. New schedules of chemotherapy were validated, allowing either a (moderate) benefit in survival or an equivalent survival with better tolerance. Anyway median survival remains inferior to 12 months. Targeted therapies are promising. Today, only anti-HER2 therapy (traztuzumab in association with 5-FU and cisplatin), limited to gastric cancer overexpressing HER2 (20% of cases), is validated in clinical practice. Phase III studies testing anti-EGFR, and at less extent anti-VEGF, failed to deliver satisfactory results. Nonetheless, numerous studies are ongoing and could be promising, for instance regarding anti-cMet therapies. Finally, fewstudies have investigated global therapeutic strategies. But the efficiency of a 2nd line chemotherapy (with irinotecan or taxane) is now well established by phase III studies.



AUTEUR(S)
J. CASTELLANO, R. GUIMBAUD

Reçu le 12 février 2013.    Accepté le 12 mars 2013.

MOTS-CLÉS
Cancer de l’estomac métastatique, Chimiothérapies systémiques, Thérapies ciblées Intérêt de la chimiothérapie palliative

KEYWORDS
Metastatic gastric cancer, Systemic chemotherapy, Targeted therapies

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (173 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier