ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 15/3-4 - 2013  - pp.139-143  - doi:10.1007/s10269-013-2265-y
TITRE
Radiochimiothérapie comme traitement médical du cancer de l’œsophage. La chirurgie est-elle toujours nécessaire ?

TITLE
Chemoradiation as medical treatment for esophageal cancer. Is surgery always necessary?

RÉSUMÉ

Il estmaintenant prouvé que la chimiothérapie (CT) et la radiochimiothérapie (RTCT) préopératoire augmentent le taux de résection R0 et la survie globale. En plus, la RTCT entraîne environ 30 % de réponses complètes pathologiques. Par ailleurs, deux essais randomisés ont montré que la survie était similaire après RTCT à visée curative ou après RTCT préopératoire suivie de chirurgie; ces résultats ont été obtenus dans les cancers épidermoïdes localement avancés, malgré des récidives locales plus fréquentes. Dans l’un des essais (FFCD 9102), seuls les répondeurs cliniques à la RTCT étaient randomisés entre chirurgie ou non; ainsi, les non-répondeurs pouvaient être opérés sans délai. De fait, les patients randomisés et les nonrépondeurs opérés avaient une survie non différente. Le bénéfice de la chirurgie est moins évident pour les récidives plus tardives. Quelques petites études non randomisées ont abordé cette question. Les taux de résection R0 y variaient entre 50 et 87 %, avec une survie à cinq ans de 0 à 33%et une mortalité opératoire de 12,5 à 25 %. Un changement radical de stratégie se profile dans le cancer de l’oesophage, à savoir commencer par une RTCT à visée curative et n’opérer que les nonrépondeurs ou les rechuteurs résécables. Avant de recommander cela, le bénéfice de la résection « de sauvetage » pour récidive retardée devra être évalué dans un essai randomisé stratégique, actuellement en préparation par la FFCD et la FRENCH.



ABSTRACT

It is now proven that preoperative chemotherapy (CT) and chemoradiation (CRT) increase R0 resection rate and overall survival. Moreover, CRT results in about 30% pathologic complete response. Indeed two randomized trials showed that survival was similar after definitive CRT or after CRT and surgery in locally advanced esophageal squamous cell cancer, despite more frequent local recurrences. In one of these trials (FFCD 9102), only clinical responders were randomized between surgery and no surgery, therefore clinical nonresponders could be operated on without delay. Indeed, survival of randomized patients and nonrandomized operated patients was not different. Evidence of benefit of surgery is poorer in case of delayed recurrence. Only small non-randomized studies tackled the issue: R0 resection rates ranged from 50 to 87%, 5-year survival rates from 0 to 33% and operative mortality from 12.5 to 25%. A radical change in the strategy against locally advanced esophageal cancer is upcoming: to start therapy with curative CRT and perform surgery only in non-responders and in case of operable loco-regional delayed relapse. Before recommending this strategy, the benefit of delayed salvage resection should be assessed in a prospective strategic randomized trial, currently in preparation by the FFCD and the FRENCH.



AUTEUR(S)
L. BEDENNE, S. HAMZA, J.-L. JOUVE

Reçu le 5 décembre 2012.    Accepté le 5 mars 2013.

MOTS-CLÉS
Cancer de l’œsophage, Chimiothérapie, Radiochimiothérapie, Chirurgie

KEYWORDS
Esophageal cancer, Chemotherapy, Chemoradiation, Surgery

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (204 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier