ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 14/9 - 2012  - pp.502-505  - doi:10.1007/s10269-012-2201-6
TITRE
Prolifération et signatures ADN de complexité génomique pour la définition du pronostic des carcinomes mammaires

TITLE
Proliferation and genome complexity-based signature for prognostic determination of invasive breast carcinomas

RÉSUMÉ

La définition du pronostic des carcinomes mammaires infiltrants à l’aide des paramètres cliniques et pathologiques classiques s’appuie sur la mesure de la prolifération. L’expression du Ki67 est observée pendant tout le cycle cellulaire hormis la phase G0. Son analyse immunohistochimique sur coupe tissulaire des carcinomes mammaires requiert la maîtrise des conditions de fixation et de préparation des biopsies et pièces opératoires ainsi que des protocoles de marquages. Son interprétation doit suivre les recommandations internationales récemment publiées. Le seuil communément admis pour distinguer les tumeurs proliférant faiblement de celles proliférant fortement est de 20 % de cellules positives. Ces différents aspects représentent les principales limites de son utilisation. Cependant, sa mise en oeuvre aisée dans les laboratoires de pathologie, son faible coût, sa robustesse face aux effets de la fixation tissulaire ainsi que ses pouvoirs pronostique et prédictif forts en font un outil clé de la prise en charge thérapeutique des carcinomes mammaires. Cette prise en charge peut être encore affinée par l’utilisation d’informations moléculaires issues des données des puces analysant les anomalies de nombres et de structures des chromosomes (comme l’hybridation génomique comparative ou les SNP 6.0 Affymetrix ®). En effet, plus le nombre de cassures chromosomiques augmente, moins le pronostic est bon. Mais ces technologies sont l’apanage de centres spécialisés et ne peuvent à l’heure actuelle être utilisées que dans le cadre d’essais thérapeutiques.



ABSTRACT

Invasive breast carcinoma’s prognosis is defined using clinico-pathological parameters among which proliferation is essential. Ki67 has strong prognostic and predictive values. Ki67 is expressed during all the cell cycle but G0. The determination of its expression with the MIB1 antibody, on tissue sections, requires well-controlled preanalytical steps for tissue preparation (fixation and paraffinembedding) and an accurate protocol for immunohistochemistry. These technical issues are limiting but largely balanced with immunohistochemistry’s low cost and its wide utilization in pathology laboratories. Ki67 staining’s interpretation follows international guidelines recently published without any recommended cut-off. However, the most commonly used is 20% of stained cells. Genome complexity assessed with DNA arrays provides another level of prognostic information. The higher the number of chromosome breakpoints, the poorer the prognosis. However, until now, this tool remains useful in the context of clinical trials in specialized centers.



AUTEUR(S)
A. VINCENT-SALOMON

Reçu le 26 juin 2012.    Accepté le 30 juillet 2012.

MOTS-CLÉS
Cancer du sein, Pronostic, Prolifération, Ki67, Instabilité génomique, Signature ADN

KEYWORDS
Breast cancer, Prognosis, Proliferation, Ki67, Genome instability, DNA signature

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (265 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier