ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 14/2 - 2012  - pp.123-130  - doi:10.1007/s10269-012-2123-3
TITRE
Prise en charge de l’anémie en oncologie: modalités pratiques, efficacité des agents stimulant l’érythropoïèse (ASE) [darbépoétine alpha] et place de la transfusion

TITLE
Management of anaemia in the oncology department: practical methods, effectiveness of erythropoiesis-stimulating agents (ESA) [darbepoetin-alpha] and the role of the transfusion

RÉSUMÉ

Une étude observationnelle a été réalisée dans un service d’oncologie ayant initié une stratégie active de prise en charge de l’anémie par agents stimulant l’érythropoïèse (ASE) [darbépoétine alpha] afin d’observer en pratique courante l’évolution du recours à la transfusion qui en a résulté et d’évaluer l’efficacité de cette stratégie sur le contrôle de l’anémie. Les données ont été recueillies dans les dossiers médicaux de la totalité des patients traités par ASE pour leur anémie au cours de deux périodes successives d’un an. La première période correspondait à la mise en place dans l’unité de cette stratégie (à partir de septembre 2006) et la seconde (à partir d’avril 2008) pouvait être considérée comme une phase de pratique stabilisée.

Le pourcentage de patients traités par ASE a légèrement augmenté de 23,3 à 26,8 % d’une file active qui est restée quasi identique au cours des deux périodes (897–899 patients). Le nombre moyen d’injections d’ASE par patient a baissé (3,21 versus 2,88, NS). Le nombre d’actes transfusionnels a diminué d’environ 19 % entre les deux périodes. L’analyse de l’efficacité du traitement a été effectuée sur un effectif cumulé de 339 patients ayant reçu une séquence continue d’injections d’ASE au cours d’une même ligne de chimiothérapie avec au moins trois injections d’ASE, soit sur 205 patients en période 1 et 134 patients en période 2. L’efficacité a été définie en fonction de l’évolution du taux d’hémoglobine (ΔHb) en trois catégories: 39,8 % des patients ont été jugés bons répondeurs (ΔHb ≥ 1 g/dl); 36,9 % comme répondeurs intermédiaires (0 ≤ ΔHb < 1 g/dl) et non répondeurs si ΔHb < 0 (33,3 %). L’amélioration du taux d’Hb au cours des injections successives d’ASE a été plus importante chez les patients présentant des taux initiaux d’Hb bas.

Les résultats obtenus montrent que l’efficacité de la darbépoétine alpha observée en pratique courante est en accord avec celle démontrée dans les études cliniques et confirment que le traitement par la darbépoétine alpha permet de diminuer de façon substantielle le besoin de transfusions.



ABSTRACT

An observational study was carried out in an oncology department that had initiated an active anaemia management strategy using ESA (darbepoetin-alpha) in order to observe the resulting changes seen in the use of transfusions and to assess the effectiveness of this strategy in controlling anaemia in clinical practice. Data were gathered from medical files of all patients treated with ESA for anaemia during two successive periods of a year. The first period corresponded to the implementation of this strategy within the unit (from September 2006), and the second period (from April 2008) could be regarded as a phase of stable practice.

The percentage of patients treated with ESA increased slightly, from 23.3 to 26.8%, for the active group, which remained almost identical during the two periods (897–899 patients). The average number of ESA injections per patient decreased (3.21 compared to 2.88, NS). The number of transfusions reduced by about 19% across the two periods. Analysis of the effectiveness of treatment was carried out on a cumulative number of 339 patients, who received a continuous sequence of ESA injections during the same course of chemotherapy, with at least three injections of ESA. This corresponded to 205 patients in period one and 134 patients in period two. Effectiveness was defined as a function of the changes in Hb level (ΔHb) in three categories: 39.8% of patients were judged to have responded well (ΔHb ≥ 1 g/dl), 36.9% as having had an intermediate response (0 ≤ δHb < 1 g/dl) and if ΔHb < 0, they were classified as not responded (33.3%). Improvements in Hb levels during successive ESA injections were more significant for patients presenting with initially low Hb levels.

The results obtained show that the effectiveness of darbepoetin-alpha observed in clinical practice is in agreement with that demonstrated in clinical trials, and confirms that treatment with darbepoetin-alpha substantially decreases the need for transfusions.



AUTEUR(S)
B. LEVACHÉ, B. SOUSSELIER, L. CANY, C. MAGUIRE, F. FAGNANI

Reçu le 18 octobre 2011.    Accepté le 5 janvier 2012.

MOTS-CLÉS
Anémie, Cancer, Transfusion sanguine, Darbépoétine alpha, Évaluation

KEYWORDS
Anaemia, Cancer, Blood transfusion, Darbepoetinalpha, Evaluation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (235 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier