ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 14/1 - 2012  - pp.57-64  - doi:10.1007/s10269-011-2087-8
TITRE
Chimiothérapie de rattrapage par gemcitabine et docétaxel dans les sarcomes. Étude rétrospective monocentrique de 14 observations

TITLE
Gemcitabine and docetaxel combination as rescue chemotherapy for sarcomas. A retrospective single-institution study of 14 patients

RÉSUMÉ

L’association séquentielle de gemcitabine (G) et de docétaxel (D) représente l’une des possibilités de rattrapage dans les sarcomes des tissus mous (STM) avancés après échec d’une chimiothérapie de première ligne par anthracyclines et ifosfamide. Elle a également été proposée dans les sarcomes osseux (SO) en récidive ou réfractaires.

Cette étude rétrospective a porté sur 14 patients (âgés de 31 à 61 ans) en récidive locale (cinq) ou métastatique (neuf) de sarcomes d’histologies variées, avec un indice de performance de 0 à 1. La plupart avaient reçu au moins deux lignes antérieures de chimiothérapie. Le protocole appliqué comportait: G: 675 mg/m2 intraveineux en 90 minutes à j1 et j8, suivi à j8 de D: 75 à 100 mg/m2 en 60 minutes, par cycle de 21 jours. L’évaluation de la réponse s’est faite selon les critères RECIST tous les deux à trois cycles.

Dans les cinq cas de récidive locale de STM, deux réponses partielles (sarcomes pléiomorphes indifférenciés de haut grade) et deux stabilités (ST) supérieures à six mois avec rémission complète durable dans trois cas (après chirurgie secondaire) ont été obtenues. Pour les neuf sarcomes métastatiques (dont six osseux), il a été noté trois ST supérieures à six mois (dont deux chondrosarcomes) et trois ST de trois à six mois (dont un chondrosarcome dédifférencié). Les médianes de survie sans progression et de survie globale ont été respectivement de 4,5 et 13,9mois. La toxicité de grades 3–4 a été seulement hématologique et toujours asymptomatique.

Malgré un taux de réponse objective limité (14 %) pour l’ensemble de la série, le taux de stabilisation obtenu dans les formes métastatiques témoigne d’une activité antitumorale certaine, y compris dans des tumeurs réputées chimiorésistantes comme les chondrosarcomes.



ABSTRACT

The sequential combination of gemcitabine (G) followed by docetaxel (D) is one of the rescue options for the treatment of recurrent soft tissue sarcomas in case of failure of a first-line chemotherapy with anthracyclines and ifosfamide. It has also been proposed for relapsed or refractory bone sarcomas.

This retrospective study included 14 patients of age 31 to 61 years receiving G (675 mg/m2 intravenously in 90 minutes on days 1 and 8) and D (75–100 mg/m2 intravenously on day 8 in 60 minutes) with cycles of 21 days. 5 patients had locoregional relapse, and 9 patients hadmetastatic disease of a variety of bone and soft tissue sarcomas. The performance status (PS) was 0–1 and most of the patients had received at least 2 previous lines of chemotherapy. The response has been assessed with RECIST criteria, every 2 to 3 cycles.

Among the 5 locoregional relapses of soft tissue sarcomas, 2 partial responses (in 2 high-grade undifferentiated pleomorphic sarcoma) have been observed and 2 stable diseases for more than 6 months. Complete remission persists in 3 cases (after subsequent surgery). Regarding the 9 patients with metastatic disease (among which 6 bone sarcomas), 6 had stable disease, 3 for more than 6 months (2 chondrosarcomas) and 3 for 3 to 6 months (1 dedifferentiated chondrosarcoma). Median progression-free survival and overall survival have been 4.5 and 13.9 months, respectively. Grade 3–4 toxicity has only been hematologic without any symptoms.

In spite of a low response rate (14%), stable disease has often been observed in metastatic sarcomas. This proves that this combination has a real antitumoural activity, including against chemoresistant tumours such as the chondrosarcomas.



AUTEUR(S)
D. HAUTEVILLE, C. RIZZO, L. Thomas MARQUES, L. BADIS, C. GUETTIER, S. AWAD, T. MOREAU, J.-M. GUINEBRETIERE, G. DELEPINE

Reçu le 23 mars 2011.    Accepté le 14 octobre 2011.

MOTS-CLÉS
Gemcitabine, Docétaxel, Sarcomes des tissus mous, Ostéosarcome, Chondrosarcome

KEYWORDS
Gemcitabine, Docetaxel, Soft tissue sarcomas, Osteosarcoma, Chondrosarcoma

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (200 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier