ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/6 - 2011  - pp.271-276  - doi:10.1007/s10269-011-2027-7
TITRE
L’après cancer : mise en place du plan personnalisé de l’après cancer (PPAC)

TITLE
Post-cancer: the establishment of a personalised plan for after cancer care (PPAC)

RÉSUMÉ

Garantir un parcours personnalisé pendant et après le traitement des patients en prise en charge primaire pour des cancers du sein, des cancers colorectaux et des lymphomes malins non hodgkiniens.

Dans cette situation de prise en charge primaire, les patients pendant le parcours passent 80 % de leur temps à leur domicile. D’où la nécessité d’une coordination entre l’hôpital et les acteurs de proximité et en particulier le médecin traitant qui doit être intégré dès l’annonce du diagnostic, garantissant sa collaboration indispensable au moment de la mise en place du plan personnalisé de soins, mais aussi l’infirmier libéral du patient qui assure les soins au domicile pour les traitements non spécifiques dits de support, enfin le pharmacien d’officine du patient qui est souvent le premier interlocuteur à la sortie de l’hôpital. Le projet prévoit la coordination entre les épisodes hospitaliers et la prise en charge à domicile, avec la mise en place d’un lien avec le médecin traitant par l’intermédiaire du coordonnateur par pathologie et la mise en place d’infirmiers libéraux travaillant dans l’établissement et assurant cette coordination: définir les besoins, les niveaux de soins et identifier les acteurs de proximité.

Le projet prévoit: 1) la mise en place d’un plan personnalisé de surveillance standardisée (PPSU) avec la participation du médecin traitant. Actuellement, la surveillance est soit simple, soit, dans beaucoup de circonstances, associée à des traitements spécifiques poursuivis à long terme; 2) assurer une prise en charge de soutien personnalisé c’est-à-dire garantir une consultation psychologique systématique à trois mois, proposée dans le projet, honorée ou non honorée par le patient, mais lui garantissant à la fin de parcours la possibilité de ce soutien; 3) une consultation sociale pour envisager la réinsertion socioprofessionnelle qui aura été initiée dès la consultation d’annonce en identifiant les patients pouvant bénéficier de cette réinsertion socioprofessionnelle; 4) une consultation de prévention et dépistage des risques: a) analyse des principaux facteurs de risque: tabac, excès pondéral, alimentation, activité physique, bilan métabolique, hérédité, exposition professionnelle, toxicité iatrogène…; b) prévenir et dépister un autre cancer: dépistage standard organisé, programme expérimental. À noter que ce projet a été présenté et validé par notre comité patient qui, en particulier, a sollicité la consultation psychologique systématique. Ce comité participera à l’évaluation de l’expérimentation.



ABSTRACT

The guarantee of a personalized program during and after the treatment of patients in primary undertaking for breast cancers, colorectal cancers, and lymphoma.

In the case of primary undertaking, patients spend 80% of their time at home during the program, so there must be coordination between the hospital and the local forces, including the attending physician, who must be part of the announcement of the diagnosis; this would guarantee the attending physician’s essential collaboration during the setting of the treatment’s personalized plan. It also includes private nurses who will provide home care for non-specific treatments. The patient’s pharmacist must also be part of the coordination, because the pharmacist is often the first person who the patient speaks with after going out from the hospital. The project envisages coordination between hospital stays and home undertakings, thanks to the setting up of a link with the attending physician via the coordinator by pathology define the needs and the treatment’s levels and identify the local forces.

After the program, the project envisages the following: 1) The setting up of a personalized plan of standardized surveillance with the help of the attending physician. At the moment, the surveillance is simple or associated with long-term specific treatments in many cases. 2) Providing an undertaking of personalized support; that is to say, a systematic psychological consultation after 3 months, proposed in the project and guaranteeing that possible support at the end of the program. 3) A social consultation to consider the socioprofessional reintegration initiated during the announcement’s consultation, considering if the patient can benefit from socioprofessional reintegration. 4) A consultation for prevention and screening of the risks: a) analysis of the main risk factors: smoking, weight excess, food, physical activity, metabolic balance, heredity, professional exposition (iatrogenic, toxicity,…); b) prevention and screening of another cancer: organized standard screening, experimental program. Please note that the project was presented and ratified by our patients’ comity, which focused on systematic psychological consultation. The comity will be part of the assessment of the experimentation.



AUTEUR(S)
J. CAMERLO, M.-H. GIOVANNINI, H. GAILLET, M. ISNARDI PELLET, E. GALIANO, P. VIENS

Reçu le 21 mars 2001.    Accepté le 28 mars 2011.

MOTS-CLÉS
Après cancer, Coordonnateur de soins, Surveillance partagée avec lemédecin traitant, Réinsertion professionnelle, Prévention des risques

KEYWORDS
Post-cancer, Care coordinator, Shared care with the referring doctor, Reintegration at work, Risk prevention

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (92 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier