ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/6 - 2011  - pp.277-289  - doi:10.1007/s10269-011-2026-8
TITRE
Implantation du dépistage de la détresse par des intervenants pivots en oncologie

TITLE
Implementation of screening for distress with professional cancer navigators

RÉSUMÉ

Le dépistage de la détresse est proposé comme une première étape pour optimiser la réponse aux besoins des patients atteints de cancer. Ce changement de pratique peut contribuer à une meilleure coordination des soins, une fonction clé des intervenants pivots en oncologie.

Décrire les perceptions d’acteurs clés face à l’implantation du dépistage de la détresse par des intervenants pivots en oncologie au Québec et en Nouvelle-Écosse.

Étude descriptive pré/post implantation. Des entrevues ont été réalisées avec des intervenants pivots en oncologie (infirmières pivot en oncologie du Québec et cancer patient navigators de la Nouvelle-Écosse), des membres d’équipe d’oncologie psychosociale et spirituelle du Québec et des gestionnaires des deux provinces, avant et après le processus d’implantation.

Des avantages et des défis similaires ont été soulignés dans les deux sites par les différents groupes d’acteurs participants. Le dépistage de la détresse a été perçu comme un changement de pratique important, améliorant le fonctionnement de l’équipe d’oncologie et les soins centrés sur le patient. Des recommandations pour faciliter le processus d’implantation sont suggérées.

Cette étude soutient la pertinence d’impliquer les intervenants pivots en oncologie dans le processus d’implantation du dépistage de la détresse.



ABSTRACT

Screening for Distress is suggested as a first step to optimize response to cancer patients’ needs. This change of practice may positively impact coordination of care, a key function of professional cancer navigators.

To describe the perceptions of implementing Screening for Distress with professional cancer navigators from the perspective of key actors in Quebec and Nova Scotia.

A descriptive pre- and post-implementation study was performed. Interviews were conducted with professional navigators (pivot nurses in oncology from Quebec and cancer patient navigators from Nova Scotia), psychosocial and spiritual oncology staff from Quebec, and health administrators from both provinces, prior to and following the implementation process.

Different actors described similar advantages and challenges within both sites. Screening for Distress was perceived as an important change of practice, improving oncology team functioning and patient-centered care. Recommendations to facilitate the implementation process were suggested.

This study supports the relevance of involving professional navigators in the implementation process of Screening for Distress.



AUTEUR(S)
L. FILLION, S. COOK, M.-C. BLAIS, A.-M. VEILLETTE, M. AUBIN, M. DE SERRES, F. RAINVILLE, M. FITCH, R. DOLL, S. SIMARD, B. FOURNIER

Reçu le 14 février 2011.    Accepté le 11 avril 2011.

MOTS-CLÉS
Cancer, Continuité des soins, Soins centrés sur le patient, Intervenant pivot en oncologie, Dépistage de la détresse

KEYWORDS
Cancer, Continuity of Patient Care, Patient-Centered Care, Professional Navigation, Screening for Distress

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (175 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier