ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/4 - 2011  - pp.167-174  - doi:10.1007/s10269-011-1983-2
TITRE
Candidoses oropharyngées (COP) et cancers solides

TITLE
Oropharyngeal candidiasis (OPC) and solid tumors

RÉSUMÉ

La candidose oropharyngée (COP) est une pathologie fréquente en cancérologie. Son impact est sous-estimé par rapport aux traitements qui la favorisent: chimiothérapie, radiothérapie, corticoïdes. Des spécialistes multidisciplinaires (oncologues, mycologues, infectiologues, ORL, stomatologues) se sont réunis pour élaborer des recommandations de prise en charge diagnostique et thérapeutique de la COP selon une méthodologie bien établie et détaillée dans l’article. Trois populations ont été étudiées: patientes traitées pour un cancer du sein, patients traités pour un cancer ORL et patients âgés traités pour un cancer. Les grands principes issus de cette réflexion sont la recherche de facteurs favorisants, l’examen systématique et précis de la cavité buccale (le diagnostic de la COP est clinique) et la mise en route immédiate d’un traitement antifongique qui doit prendre en compte l’augmentation des candidas non albicans et des candidas albicans résistants au fluconazole. Le traitement de première intention de la COP est local, et ce n’est qu’en cas d’échec d’un traitement bien conduit dont l’observance aura été contrôlée qu’un prélèvement mycologique est à envisager.



ABSTRACT

Oropharyngeal candidiasis (OPC) is a common infection in cancer patients. Its burden is underestimated compared to antineoplastic treatments that are risk factors: chemotherapy, radiotherapy, corticosteroids. Multidisciplinary specialists (oncologists, mycologists, infectious disease specialists, ENT, stomatologists) have developed recommendations to support diagnosis and treatment of OPC, based on a well established methodology which is detailed in this article. Three populations were studied: patients treated for breast cancer, patients treated for head and neck cancer and elderly patients treated for cancer. This workshop identified risk factors, recommended the systematic and accurate examination of the oral cavity (the diagnosis of OPC is clinical) and the immediate initiation of an antifungal treatment taking into account the increased incidence of Candida non-albicans and Candida albicans fluconazole-resistant strains. The first-line treatment of oropharyngeal candidiasis is local and it is only in case of failure with a correct treatment for which compliance has been checked, that a mycological sampling would be considered.



AUTEUR(S)
J. GLIGOROV, L. Ben SLAMA, P. DELLAMONICA, F. DEMARD, J.-P. GANGNEUX, B. HUTTENBERGER, D. SERIN, E. LUPORSI, M. SPIELMANN, C. FALANDRY, H. CURÉ, L. MOUREAU-ZABOTTO, B. BARRY, M. NAMER

Reçu le 19 octobre 2010.    Accepté le 18 novembre 2010.

MOTS-CLÉS
Candidose oropharyngée, Infection mycotique, Épidémiologie, Cancer, Mucite, Traitement

KEYWORDS
Orophayngeal candidiasis, Fungal infection, Epidemiology, Cancer, Mucositis, Treatment

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (253 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier