ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/7 - 2010  - pp.403-408  - doi:10.1007/s10269-010-1909-4
TITRE
Paramètres biologiques de réponse tardive des tissus sains aux rayonnements ionisants

TITLE
Biological parameters of late response of normal tissues to ionizing radiation

RÉSUMÉ

Par leur caractère irréversible et leur impact sur la qualité de vie, les effets secondaires tardifs des tissus sains constituent un facteur limitant de la radiothérapie. L’irradiation est à l’origine de dérèglements biologiques multiples aboutissant à la destruction des cellules souches, à des atteintes vasculaires et à la constitution progressive d’une fibrose interstitielle qui s’aggrave avec le temps. Parmi une population soumise à des techniques de radiothérapie identiques, certains patients vont avoir une toxicité augmentée suggérant l’existence d’une radiosensibilité intrinsèque différente des tissus sains. Des outils prédictifs, basés sur l’étude de l’apoptose lymphocytaire et sur la modification de certains gènes impliqués dans la réponse à l’irradiation, ont alors été développés pour identifier ces patients radiosensibles. Ainsi, il a été montré qu’un taux d’apoptose lymphocytaire CD8 radio-induite bas était corrélé aux complications radio-induites de grade élevé et correspondait à plus de quatre altérations de type SNP (single nucleotide polymorphisms) sur les gènes candidats de type ATM, SOD2, TGFB1, XRCC1 et XRCC3.



ABSTRACT

By their irreversible nature and their impact on the quality of life, late side effects of normal tissues are the main limiting factors of radiotherapy. Irradiation is the source of many biological disorders leading to destruction of stem cells, vascular damage, and the gradual development of interstitial fibrosis, which worsens with time. Among one population treated with similar techniques of radiotherapy, some patients had increased toxicity suggesting the existence of different individual radiosensitivity. Predictive tools, based on the study of lymphocytes apoptosis and the modification of certain genes involved in the response to irradiation, are being developed to identify these radiosensitive patients. It has been therefore shown that low percentage of radiation-induced CD8 lymphocyte apoptosis in vitro correlated with severe radiation-induced late side-effects and corresponded to more than 4 type of SNPs (single nucleotide polymorphisms) in candidate genes (ATM, SOD2, TGFB1, XRCC1 and XRCC3).



AUTEUR(S)
A. BRACCINI, M. OZSAHIN, D. AZRIA

Reçu le 9 avril 2010.    Accepté le 6 mai 2010.

MOTS-CLÉS
Radiothérapie, Séquelles, Tests prédictifs, Effets secondaires tardifs

KEYWORDS
Radiotherapy, Sequelae, Predictive test, Late effect

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (93 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier