ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/3 - 2010  - pp.178-186  - doi:10.1007/s10269-010-1870-2
TITRE
Biomarqueurs en imagerie pour l’évaluation des nouvelles thérapies anticancéreuses

TITLE
Biomarkers in imaging for evaluation of new cancer therapies

RÉSUMÉ

L’évaluation des traitements est un enjeu de plus en plus important en cancérologie, qu’il s’agisse de l’évaluation des nouveaux traitements ou du monitoring individuel d’un patient. Les critères utilisés actuellement sont morphologiques, basés sur l’évolution de la tailledeslésions, telsque les critères RECIST. Mais les variations de tailles sont retardées, et avec les nouveaux traitements ciblés tels que les antiangiogéniques, elles sont faibles. Cela implique l’utilisation de larges cohortes pour mettre en évidence l’efficacité d’un traitement et rend difficile le monitoring individuel. L’utilisation des techniques d’imagerie fonctionnelle, en scanner, en IRM, en échographie ou en tomographie par émission de positrons (TEP), apporte de nouveaux espoirs. Les paramètres obtenus grâce à ces techniques(perfusion, perméabilité, diffusion, métabolisme, composition, élasticité) sont modifiés précocement par les traitements. Ces paramètres fonctionnels pourraient devenir des biomarqueurs pour l’évaluation et le suivi des traitements. Les études ayant démontré leur utilité sont préliminaires, il reste à standardiser les techniques d’acquisition et à évaluer à plus large échelle, en fonction des situations cliniques, quels sont les paramètres fonctionnels les plus adaptés.



ABSTRACT

Evaluation of treatments is becoming a critical issue in oncology for the development of new drogues and for individual treatment monitoring. The criteria commonly used for these evaluations are based on the evolution of the size of the lesions; The RECIST criteria being the more commonly used. Tumor shrinking, however, is a late event and is moderate with the new targeted drugs such as the antiangiogenic molecules. Therefore, the evaluation of new drugs requires large cohorts and the individual monitoring is not optimal. The use of functional imaging techniques such as MRI, CT, US or positron emission tomography (PET) is shading new hopes in the field, because the functional parameters given by these new techniques (perfusion, permeability, diffusion, metabolism, chemical composition or elasticity) are altered early under therapy. These functional parameters may become useful biomarkers for the development of the new drugs and for individual monitoring. They need, however, to be evaluated on larger studies and to be standardized.



AUTEUR(S)
C.A. CUENOD, L. FOURNIER, D. BALVAY, R. THIAM, S. OUDARD

Reçu le 12 janvier 2010.    Accepté le 15 février 2010.

MOTS-CLÉS
Cancer, RECIST, Imagerie fonctionnelle, Perfusion, Perméabilité, Diffusion, Biomarqueurs

KEYWORDS
Cancer, RECIST, Functional imaging, Perfusion, Permeability, Diffusion, Biomarkers, DCE-imaging

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,40 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier