ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/2 - 2010  - pp.153-157  - doi:10.1007/s10269-009-1850-6
TITRE
Cancer du sein in situ

RÉSUMÉ

Du fait du dépistage du cancer du sein généralisé en France depuis 2004, les cancers du sein in situ représentent 15 à 20 % des nouveaux cancers du sein. Ces recommandations élaborées par l’Institut national du cancer et la Société française de sénologie et pathologie mammaire définissent les meilleures stratégies de prise enchargede ces lésions. La mammographie et l’échographie bilatérale sont les examens d’imagerie de référence. Les indications de l’IRM mammaire sont limitées. Letraitement de référence des cancers canalaires in situ, quand il est réalisable, comporte une tumorectomie et une radiothérapie. Les marges saines doivent être au minimum de 2 mm. Le curage ganglionnaire n’a pas d’indication, et la place du ganglion sentinelle est précisée. Pour les cancers lobulaires in situ, les recommandations s’appuient sur la classification LIN (OMS 2003). La surveillance recommandée des cancers du sein in situ traités comporte au minimum un examen clinique et une mammographie annuels complétés le plus souvent d’une échographie.



ABSTRACT

Due to widespread mammography screening since 2004, in situ breast cancers represent 15 to 20% of newly diagnosed breast cancers in France. These guidelines define the best clinical strategies from diagnosis to follow-up of these patients. They have been established by the French National Cancer Institute and the Société française de sénologie et pathologie mammaire. Mammography and ultrasound (US) should be performed during initial investigation. Magnetic resonance imaging has limited indications. When feasible, standard treatment of ductal carcinoma in situ includes lumpectomy and radiotherapy; 2-mm clear margins are required. Axillary dissection is not recommended. Situations when sentinel node biopsy should be performed are described. Clinical guidelines for lobular carcinoma in situ use WHO 2003 LIN classification. Standard follow-up of all treated patients includes at least annual clinical examination and mammography and often US.



AUTEUR(S)
Bruno CUTULI, Laurent ARNOULD, Béatrice BARREAU, Jean-Pierre BELLOCQ, Pascal BONNIER, Alain FIGNON, Éric FONDRINIER, Alain FOURQUET, Claire LEMANSKI, Anne LESUR, Brigitte SIGAL-ZAFRANI, Christine TUNON DE LARA, Sophie ROUSMANS, Lise BOSQUET, Valérie MAZEAU-WOYNAR

MOTS-CLÉS
Cancer du sein intracanalaire, Cancer du sein intralobulaire, Cancer du sein canalaire in situ , Cancer du sein lobulaire in situ , Recommandations, Diagnostic, Traitement, Surveillance

KEYWORDS
In situ breast cancer, Ductal carcinoma in situ (DCIS), Lobular carcinoma in situ (LCIS), Lobular intraepithelial neoplasia (LIN), Clinical practice guidelines, Diagnosis, Treatment, Follow-up

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (180 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier