ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/10 - 2010  - pp.636-640  - doi:10.1007/s10269-010-1947-y
TITRE
Apport des antiangiogéniques et des inhibiteurs de mTOR dans le traitement des tumeurs endocrines digestives

TITLE
The contribution of antiangiogenic agents and mTOR inhibitors to the treatment of endocrine tumours of the gastro-intestinal tract

RÉSUMÉ

La prise en charge thérapeutique des carcinomes endocrines bien différenciés (CEBD) localement avancés ou métastatiques est complexe, pouvant faire appel à de nombreuses armes thérapeutiques (chimiothérapie, immunothérapie, embolisation hépatique, radiothérapie métabolique, etc.), mais reste malheureusement limitée et palliative. Les CEBD présentent la particularité d’avoir un réseau vasculaire très dense, associé à l’hyperexpression de molécules proangiogéniques dont le vascular endothelial growth factor (VEGF). Par ailleurs, l’insulin growth factor receptor (IGF1-R) ou la perte d’antioncogène (PTEN ou NF1), impliqués dans le développement des CEBD, activent la voie PI3/AKT/mTOR. L’utilisation des thérapies ciblant l’angiogenèse et la voie mTOR semble donc attractive pour le traitement des CEBD. Cela a été confirmé récemment pour les CEBD pancréatiques avec un doublement de la survie sans progression dans les deux premières études de phase 3 testant l’everolimus ou le sunitinib versus placebo.



ABSTRACT

The traditional cytotoxic agents are of limited efficacy in the treatment of well-differentiated endocrine carcinomas (WDEC) of the gastrointestinal tract. WDEC seem to have an extraordinary tumor vascularization with high expression of proangiogenic molecules, such as the vascular endothelial growth factor, along with overexpression of certain tyrosine kinase receptors, such as the epidermal growth factor receptor, the insulin growth factor receptor, and their downstream signaling pathway components (PI3K-AKT-mTOR). Then, molecular targeted therapies seem to be attractive in the treatment of WDEC. We present here recent clinical trials with the first two Phase 3 trials (everolimus or sunitinib versus placebo), positive on progression-free survival, in pancreatic WDEC.



AUTEUR(S)
T. WALTER, C. LOMBARD-BOHAS

Reçu le 10 mai 2010.    Accepté le 6 septembre 2010.

MOTS-CLÉS
Carcinome endocrine bien différencié, Antiangiogénique, Inhibiteur de mTOR

KEYWORDS
Neuroendocrine tumors, Carcinoid tumor, Antiangiogenic, mTOR inhibitor

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (87 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier