ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/1 - 2010  - pp.14-18  - doi:10.1007/s10269-009-1840-8
TITRE
Impact de l’atteinte du ganglion sentinelle sur la stratégie thérapeutique des cancers du sein

TITLE
Postoperative management of positive sentinel lymph node in patients with early invasive breast cancer

RÉSUMÉ

Le statut ganglionnaire axillaire est le facteur pronostique le plus important dans les cancers du sein. L’atteinte du ganglion sentinelle (GS) comprend deux entités: les atteintes métastatiques pN1 et les atteintes lymphatiques minimes: pN1mi et pN0i+. La prise en charge thérapeutique postopératoire des patientes pN1 ayant eu la technique du GS est identique à la population des patientes pN1 ayant eu un curage axillaire (CA). Par contre, la prise en charge des patientes pN1mi ou pN0i+ fait l’objet de discussion avec une tendance à les réopérer (CA complèmentaire), car le risque d’atteinte métastatique est de l’ordre de 10 à 15% (les reclassant pN1), cela permet ainsi de décider des champs d’irradiation et des traitements systémiques adjuvants. Les études concernant le pronostic des patientes avec atteinte lymphatique minime font l’objet de publications très récentes depuis 2008. Ainsi, la taille métastatique semble être corrélée au pronostic de ces patientes tant en survie sans métastase à cinq ans qu’en survie globale à dix ans et pourrait être un facteur décisionnel de traitement systémique adjuvant. L’étude de l’atteinte ganglionnaire axillaire reste donc une nécessitè absolue dans la prise en charge des cancers du sein. L’étude des atteintes lymphatiques minimes ouvre ainsi un nouveau champ d’exploration où les chirurgiens jouent leur rôle comme les autres acteurs de la cancérologie.



ABSTRACT

The status of the axillary lymph nodes is the most important prognostic factor in breast cancer. Positive sentinel lymph node may be divided into two categories: metastatic, that is, pN1, and minimal lymph node involvement, that is, pN1mi and pN0i+. Postoperative management of pN1 patients following SNB (sentinel node biopsy) is same as pN1 patients following axillary lymph node dissection, whereas postoperative management of pN1mi and pN0i+ patients is still debated, with a trend to do a complementary axillary lymph node dissection because of the risk of positive-non-SNB. This risk is evaluated approximately 1015% (reclassifying in pN1) and can modify irradiation fields and adjuvant systemic therapy. Recent papers concerning the prognosis of these patients are published since 2008. The size of node metastasis seems to be correlated with 5-year distant free metastasis survival as well as the 10-year overall survival and has been described as a decisive factor for adjuvant systemic therapy. Analysis of lymphatic dissemination remains necessary in the management of breast cancer, and analysis of minimal lymph node involvement gives the surgeons an opportunity to play a role in optimizing the postoperative treatment and the prognosis of our patients.



AUTEUR(S)
S. ALRAN, R. SALMON

Reçu le 29 septembre 2009.    Accepté le 13 novembre 2009.

MOTS-CLÉS
Ganglion sentinelle, Cancer du sein, Micrométastase, Immunohistochimie, Atteinte lymphatique minime, Pronostic

KEYWORDS
Sentinel lymph node, Breast cancer, Micrometastases, Isolated tumor cells, Minimal lymph-node involvement, Prognosis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (266 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier