ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 11/3 - 2009  - pp.128-132  - doi:10.1007/s10269-008-1028-7
TITRE
La nutrition dans la prise en charge des cancers ORL

TITLE
Nutrition in the management of head and neck carcinoma

RÉSUMÉ

La prise en charge nutritionnelle des patients porteurs d’un cancer des voies aérodigestives est indispensable du diagnostic aux séquelles éventuelles. Avant tout traitement, le dépistage d’une dénutrition sévère repose sur des examens cliniques et biologiques simples permettant d’individualiser une population à risque nutritionnel propre nécessitant une prise en charge spécifique. La nutrition entérale en postopératoire doit couvrir les besoins du patient: 35 kcal/kg par jour et 0,2 g d’azote/kg par jour, apports encore souvent mal respectés. Les bénéfices de l’immunonutrition sont encore à démontrer en carcinologie ORL tant en chirurgie qu’en radiochimiothérapie. Tout patient recevant de la radiothérapie doit bénéficier d’un suivi diététique dès le repérage: conseils alimentaires, compléments oraux peuvent éviter ou retarder la mise en place d’une gastrostomie pour nutrition entérale à domicile. Celle-ci est indispensable dès l’amorce d’une perte de poids pour assurer la faisabilité du programme thérapeutique. Enfin, les troubles fonctionnels à retentissement nutritionnel sont fréquents dans les suites avec répercussion importante sur la qualité de vie. Des études prospectives sont en cours pour mieux les gérer, voire les prévenir.



ABSTRACT

The nutritional care of patients suffering from cancer of the aerodigestive tract is essential from diagnosis through to any possible sequellae. Before treatment, screening for severe malnutrition must take place, based on simple clinical and biological tests, so as to identify patients presenting nutritional risk factors, which require special care. Enteral nutrition during the postoperative period should cover the needs of the patient: 35 kcal/kg per day including 0.2 g of nitrogen/kg per day, but often these guidelines are not properly followed. The benefits of immunonutrition are yet to be demonstrated in head and neck cancer, both in surgery and radiochemotherapy. All patients treated with radiotherapy should be monitored with respect to diet from the very beginning: food tips and oral supplements can prevent or delay the necessity for a gastrostomy tube for enteral nutrition at home, without which treatment program is not feasible if there is any weight loss. Finally, functional disorders resulting from treatment, with nutritional impact and significant consequences on quality of life, can persist once treatment ends and lasts for long periods, sometimes even indefinitely. Prospective studies are underway to improve their management or even prevent these repercussions.



AUTEUR(S)
M.-N. FALEWEE, R. HECHEMA, L. CHEMALY, L. LERAU, P. WEBER

Reçu le 20 novembre 2008.    Accepté le 14 janvier 2009.

MOTS-CLÉS
Cancers ORL, Nutrition, Dénutrition

KEYWORDS
Nutrition, Head and neck carcinoma, Undernutrition

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (108 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier