ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/5 - 2008  - pp.303-306  - doi:10.1007/s10269-008-0836-0
TITRE
Lymphome de Hodgkin: traitement des stades localisés sus-diaphragmatiques

TITLE
Treatment of early-stage supradiaphragmatic Hodgkin’s lymphoma

RÉSUMÉ

Le traitement standard des stades I–II sus-diaphragmatiques est défini selon les facteurs de risque et comporte une chimiothérapie ABVD, trois cycles (patients sans facteur de risque) ou quatre cycles (patients avec facteurs de risque), suivis d’une irradiation des territoires ganglionnaires initialement atteints à la dose de 30 Gy. L’analyse finale des essais récents est attendue pour préciser la possibilité de réduire la dose d’irradiation à 20 Gy après réponse complète induite par la chimiothérapie. Un traitement par chimiothérapie exclusive n’est pas actuellement recommandé, en dehors des essais thérapeutiques en cours qui intègrent la TEP après deux cycles comme élément décisionnel d’un traitement sans radiothérapie. Les techniques modernes d’irradiation et d’imagerie sont développées pour réduire les volumes irradiés aux seuls ganglions initialement atteints.



ABSTRACT

The risk-adapted therapeutic strategy used for adult patients with Hodgkin’s lymphoma is defined taking into account their risk factors and includes standard first-line ABVD chemotherapy. In early-stage supradiaphragmatic disease, 3 chemotherapeutic courses are applied for patients without risk factors while 4 courses are used for patients with risk factors, followed by a radiation therapy targeting initially involved fields (IFRT) at a dose of 30 Gy. Final analysis of the results of recent trials is expected to determine whether IFRT doses may be reduced to 20 Gy in patients showing chemotherapy-induced complete remission. Chemotherapy alone is not recommended currently, except in ongoing clinical trials in which positron emission tomography (PET) scans are used to evaluate the early response to chemotherapy without radiation. Modern radiation and imaging modalities are expected to permit the restriction of radiation-targeted volumes to initially involved nodes only.



AUTEUR(S)
C. FERMÉ

MOTS-CLÉS
Lymphome de Hodgkin, Chimiothérapie, Radiothérapie, Tomographie par émission de positrons

KEYWORDS
Hodgkin’s lymphoma, Chemotherapy, Radiotherapy, 18F-deoxyglucose positron emission tomography

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (90 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier