ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/2 - 2008  - pp.105-112  - doi:10.1007/s10269-007-0776-0
TITRE
Démarche palliative et prise de décision éthique

TITLE
The palliative approach and ethical decision-making

RÉSUMÉ

L’exercice de l’oncohématologie s’est diversifié, complexifié et démocratisé à un point tel qu’une prise de décision par un médecin seul n’est plus concevable ni défendable désormais. La pratique déjà ancienne des comités pluridisciplinaires a habitué les oncologues à décider à plusieurs, mais l’argumentaire déployé reste le plus souvent cantonné au champ et à la logique médicotechniques. Les travaux d’éthique clinique, réalisés en Amérique du Nord dans le cadre de la bioéthique, ont considérablement enrichi la discussion autour des cas difficiles en s’ouvrant à des compétences étrangères au monde de la santé telles que la théologie, le droit, la philosophie et les sciences humaines, mais cette pratique que d’aucuns voient comme une discipline nouvelle avec ses consultants spécialisés n’est ni adaptée ni aisément transposable dans notre culture latine. Finalement, en assumant de l’intérieur même de la spécialité et des services d’oncologie l’héritage des pionniers des soins palliatifs et en favorisant une dynamique participative au sein d’une équipe dûment formée, soutenue et ouverte à l’aide de professionnels transversaux, la démarche palliative apparaît comme la mieux à même d’offrir les conditions nécessaires à une prise de décision éthique au chevet des personnes atteintes d’un cancer.



ABSTRACT

The practice of hematology-oncology has become more diverse, complex and democratic to the extent that it is now inconceivable that physicians make decisions in isolation. The long-established practices of multidisciplinary committees have accustomed oncologists to making deci-sions collectively, but medical justifications are still confined to medical and technical logic. Research in clinical ethics carried out in North America has greatly improved the quality of the discussion about difficult cases by welcoming disciplines so far unknown to the medical world, such as theology, law, philosophy and the humanities. But this approach (which few consider specific) does not appear to suit European culture. Finally, assuming the heritage of the pioneers of palliative care in oncology, and with a goal of promoting the participation of a properly trained and supported medical teams open to cross-disciplinary assistance, the palliative approach is the best avenue to take to ensure the conditions needed to make ethical decisions concerning people with cancer.



AUTEUR(S)
J. CECCALDI

MOTS-CLÉS
Démarche palliative, Oncologie, Éthique, Prise de décision

KEYWORDS
Palliative approach, Oncology, Ethics, Ethical decision-making

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (174 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier