ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/2 - 2008  - pp.125-134  - doi:10.1007/s10269-007-0775-1
TITRE
Effet des caractéristiques des services en oncohématologie développant la démarche palliative et des caractéristiques sociodémographiques des soignants sur les indicateurs de santé: soutien social, stress perçu, stratégies de coping, qualité de vie au travail

TITLE
The effects of various features of haematology-oncology services using the palliative approach and the socio-demographic characteristics of health care providers on health indicators: social support, perceived stress, coping strategies, quality of life at work

RÉSUMÉ

L’objectif de cette recherche est d’analyser les relations entre les caractéristiques individuelles des soignants et des services d’oncohématologie et les facteurs psychosociaux déterminants de la santé au travail des soignants, dont le soutien social défini comme prédicteur du coping, le stress, le coping et la qualité de vie au travail.

Deux cent douze centres du cancéropole Grand Ouest ont été contactés pour participer à l’étude. Un questionnaire comprenant les caractéristiques personnelles et environnementales au travail des professionnels de santé, la mesure du soutien social, du stress perçu, des stratégies de coping et de la qualité de vie au travail, a été proposé aux professionnels de santé. Cinq cent soixante-quatorze questionnaires ont fait l’objet d’une analyse au regard des variables psychosociales explorées.

Les résultats montrent que seules les caractéristiques liées à l’environnement du travail sont significatives, en particulier le besoin de temps et de reconnaissance, l’importance de la formation (en soins palliatifs, douleur, relation d’aide), la prise en compte des besoins des patients et de leurs proches, le fonctionnement en interdisciplinarité (communication, réunions interdisciplinaires, interventions extérieures [psychologue, bénévoles]). Les soignants participant à la recherche font face au stress perçu avec des stratégies de coping efficaces à long terme (recherche de soutien social, résolution de problème) plutôt qu’avec des stratégies de coping centrées sur l’émotion (évitement), leur permettant de développer une qualité de vie supérieure à la moyenne. Nous démontrons que le besoin de reconnaissance dispensé par les pairs, la hiérarchie et les médecins, lorsqu’il est perçu insuffisant, constitue le stresseur social le plus important influençant le niveau de qualité de vie au travail.

Ce constat nous permet d’affirmer la nécessité d’une dynamique d’équipe et de la mise en place de projets de services à visée palliative qui permettent à chaque professionnel de santé de se sentir utile et reconnu dans la prise en charge des patients en oncohématologie. Cette recherche démontre à quel point les caractéristiques des services, organisés avec un soutien social perçu comme efficace (besoin de reconnaissance), favorisent une meilleure qualité au travail des soignants, influençant leur stress perçu et leurs stratégies de coping. La prise en compte de la santé au travail prend là toute son importance dans les services à haut niveau de stress.



ABSTRACT

The purpose of this research is to analyse the relationship between the specific characteristics of care-providers and haematology-oncology services and crucial psycho-social factors affecting the work-related health of care-providers, including social support defined as a predictor of coping, stress, coping and quality of life in the workplace.

Two hundred twelve centres attached to the Great West Canceropole took part in the study. Health-care professionals were given a questionnaire relating to personal characteristics and specific features of the working environment of health-care workers, perceived level of social support, perceived stress levels, coping strategies and quality of life at work. Five hundred seventy-four questionnaires were analysed with respect to the psychosocial variables under examination.

The results show that only features relating to the working environment have a significant effect, particularly the need for time and recognition, the importance of training (in palliative care, pain, counselling), the recognition of the needs of patients and their families/friends, interdisciplinary operating procedures (communication, interdisciplinary meetings, involvement of outside agencies such as psychologists, charities). The health-care professionals who took part in the research deal with perceived stress via effective long-term coping strategies (finding social support, solving the problem) rather than emotionally-based strategies (avoidance), thus developing a better-than-average quality of life. The results show that the greatest cause of social stress influencing quality of life at work is the need for acknowledgement from peers, the hierarchy and doctors, where this is felt to be insufficient.

This finding demonstrates the need for a team approach and the establishment of palliative care programs in haematology-oncology services, in which everyhealth-care provider feels useful and appreciated. The research demonstrates just how much the characteristics of services which have a social support system that is felt to be effective (with respect to the need for recognition) favour improved quality of care-providers’ work, thereby affecting perceived stress-levels and coping strategies. The importance of taking into account health in the workplace with respect to services that involve high stress-levels is clearly demonstrated here.



AUTEUR(S)
A.-M. PRONOST, A. LE GOUGE, D. LEBOUL, M. GARDEMBAS-PAIN, C. BERTHOU, B. GIRAUDEAU, P. COLOMBAT

MOTS-CLÉS
Soutien social, Stress, Coping, Qualité de vie au travail, Services oncohématologie

KEYWORDS
Social support, Stress, Coping, Quality of life in the workplace, Haematology-oncology services

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (188 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier