ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/12 - 2008  - pp.703-706  - doi:10.1007/s10269-008-0970-8
TITRE
Facteurs pronostiques des carcinomes de primitif inconnu

TITLE
Prognostic factors in carcinomas of unknown primary site

RÉSUMÉ

Les carcinomes de primitif inconnu (CAPI) constituent un groupe de tumeurs hétérogènes, avec des histoires naturelles extrêmement variables, mais dans l’ensemble associéesà unpronostic sombre. En raison de leur similitude de présentation avec des situations pour lesquelles la tumeur primitive est connue, certains sous-groupes anatomocliniques, dits de pronostic favorable, méritent d’être individualisés dans la mesure où ils justifient une démarche thérapeutique susceptible d’amener des rémissions prolongées. Pour les autres patients, les principaux facteurs indépendants de mauvais pronostic identifiés dans les analyses multifactorielles sont le statut de performance (PS) supérieur ou égal à 2, l’existence de métastases hépatiques, l’existence d’une élévation des lactates-déshydrogénases (LDH) ou d’une hypoalbuminémie. Leur connaissance est importante pour optimiser l’interprétation des essais thérapeutiques et prendre au quotidien les décisions thérapeutiques.



ABSTRACT

Carcinomas of unknown primary (CUP) site are a heterogeneous group of tumours with widely variable natural histories and poor survival rates. In a minority of patients, the clinical presentation similar to that of known primar cancers at an equivalent stage has resulted in the identification of subsets of patients with favourable clinical and pathological features. Their recognition is of major importance since specific management may prolong survival. For the vast majority of patients with CUP however, the identification of reliable prognostic indicators has proven challenging. A number of studies with multivariate analyses identified poor performance status, liver metastases, abnormal serum lacticodehydrogenase levels, and low serum albumin as main recurrent adverse prognostic factors. Adequate knowledge of prognostic factors may help oncologists in refining the daily management of patients, assessing the results and designing clinical research studies.



AUTEUR(S)
P. SÈVE, S. CULINE

Reçu le 1 juillet 2008.    Accepté le 24 octobre 2008.

MOTS-CLÉS
Carcinomes de primitif inconnu, Facteurs pronostiques

KEYWORDS
Carcinoma of unknown primary (CUP), Prognostic factors

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (87 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier