ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/7-8 - 2007  - pp.574-580  - doi:10.1007/s10269-007-0721-2
TITRE
Survie des patients atteints de cancer en France: principaux résultats de la première étude du réseau des registres français des cancers (Francim)

TITLE
Survival of cancer patients in France: main results of the first large scale population-based “Francim study”

RÉSUMÉ

Nous rapportons ici les principaux résultats de la première étude de survie portant sur l’ensemble des données des registres de cancers du réseau Francim. Les données de survie de 205 562 cas enregistrés entre 1989 et 1997 ont été analysées. La survie relative à cinq ans standardisée pour l’âge était la suivante: 84 % pour le cancer du sein, 77 % pour le cancer de la prostate, et chez l’homme, et la femme respectivement, 55 et 57 % pour le cancer du côlon, 12 et 16 % pour le cancer du poumon. Le pronostic était souvent meilleur chez la femme. Pour certains cancers, les cas les plus récents avaient un meilleur pronostic (notamment sein, prostate, thyroïde). Un âge avancé au diagnostic s’accompagnait d’une mortalité en excès plus importante que celle observée chez les sujets jeunes. Cet effet s’observait cependant souvent au cours de la première année suivant le diagnostic et beaucoup moins au-delà.



ABSTRACT

We present the main results of the first population-based survival study gathering all the French cancer registries (Francim network). Survival data on 205,562 cancer cases registered between 1989 and 1997 were analyzed. For breast and prostate cancer, the age-standardized five-year relative survivals (RS) were 84 and 77 % respectively. For colon cancer, RS was 55 % in men and 57 % in women. The corresponding results for lung cancer were 12 and 16 %. For most cancer sites, survival was better in women. For breast, prostate, and thyroid cancers, the more recently diagnosed tumours were of better prognosis. For most cancer sites, the excess mortality rate increased with age at diagnosis, but this effect was often limited to the first year after diagnosis.



AUTEUR(S)
N. BOSSARD, M. VELTEN, L. REMONTET, A. BELOT, S. BARA, A.-M. BOUVIER, A.-V. GUIZARD, B. TRETARRE, G. LAUNOY, M. COLONNA, A. DANZON, F. MOLINIE, X. TROUSSARD, O. GANRY, P.-M. CARLI, A. JAFFRÉ, C. BESSAGUET, E. SAULEAU, C. SCHVARTZ, P. ARVEUX, M. MAYNADIÉ, P. GROSCLAUDE, J. ESTÈVE, J. FAIVRE

MOTS-CLÉS
Cancer, Épidémiologie, Registres de cancers, Survie, Survie relative

KEYWORDS
Cancer, Epidemiology, Registries, Survival, Relative survival

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (292 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier