ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/1 - 2007  - pp.8-12  - doi:10.1007/s10269-007-0600-x
TITRE
Comment devenir cancérologue en 2007 et qu’est-ce que le Plan cancer a changé?

TITLE
How to become an oncologist in 2007, and what has the French national Cancer Plan changed?

RÉSUMÉ

La cancérologie s’exerce de façon exclusive ou non par des médecins ayant des qualifications et compétences complémentaires dans les domaines de la chirurgie, de la médecine, de la biologie. L’exercice exclusif concerne surtout les oncologues médicaux et les oncologues radiothérapeutes qui sont environ 1100 en France et quelques centaines d’autres spécialistes exerçant dans des structures spécialisées en cancérologie. L’exercice non exclusif concerne de très nombreux médecins, certains (environ 2500) ayant acquis une compétence en cancérologie. La formation se fait par le DES d’oncologie (cinq ans) avec ses trois options: oncologie médicale, oncologie radiothérapique et oncohématologie et par le DESC de cancérologie (deux ans dont un an pendant le DES) conférant une compétence restreinte à la spécialité d’origine. Le Plan cancer a permis une prise de conscience des besoins en formation, a facilité la nécessaire évolution de la maquette du DES d’oncologie qui est assouplie et de celle du DESC de cancérologie, qui est adaptée à la réalité de la pratique. Ces évolutions deviennent effectives en 2007. Il a aussi permis un renforcement de l’encadrement universitaire en cancérologie.



ABSTRACT

Oncology may be practiced full or part time by physicians with complementary expertise in a number of different fields, including surgery, medicine, and biology. Full-time practice in oncology mainly concerns medical and radiation oncologists (about 1,100 in France), as well as a variety of others (a few hundred physicians) working in institutions specializing in oncology. Part-time practice involves a large number of physicians, some of whom (about 2500) are skilled in oncology. Initial training is acquired through the French diplôme d’études spécialisées/specialized studies degree (DES) in oncology (5 years), with three options (medical oncology, radiation oncology and haematology-oncology), and the diplôme d’études spécialisées complémentaires/specialized complementary studies degree (DESC) in oncology (2 years, including 1 year during the DES), which leads to additional expertise limited to the original specialty. The French national Cancer Plan has stressed the need for more physicians trained in oncology. It was a good way to accelerate the necessary changes to the DES and DESC in oncology. These changes will take effect in 2007. The Cancer Plan also spearheaded an increase in the number of academic positions in oncology.



AUTEUR(S)
P. BEY

MOTS-CLÉS
Formation, Cancérologie, Oncologie médicale, Oncologie radiothérapique, Qualification, Compétence, DES, DESC

KEYWORDS
Training, Oncology, Medical oncology, Radiation oncology, Qualifications, Expertise, DES, DESC

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (101 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier