ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 8/S1 - 2006  - pp.8-12  - doi:10.1007/s10269-006-0438-7
TITRE
L’évolution de l’hospitalisation à domicile en France

TITLE
Developments of home care in France

RÉSUMÉ

L’HAD est «une véritable alternative» à l’hospitalisation. En son absence, le malade serait hospitalisé. Son développement récent, encore insuffisant, fait l’objet de procédures d’autorisation et d’accréditation comme toutes structures hospitalières. Le SROS a l’obligation de la prendre en compte dans l’organisation de l’offre de soins au sein d’un bassin de population depuis 2003. Cette offre de soins, de nature essentiellement généraliste bien que certaines approches plus spécialisées se développent (psychiatrie, périnatalité, pédiatrie), est dispensée de façon continue et coordonnée sur le nycthémère. Le département médicosocial de l’HAD s’assure de la qualité de dé roulement du projet thérapeutique en coordonnant l’intervention multidisciplinaire des différents professionnels (médecin généraliste, professionnels infirmiers et autres soignants du domicile, professionnels des structures hospitalières publiques ou privées). Le médecin généraliste souvent en difficulté face à des prises en charges de plus en plus techniques trouve en cette intervention coordonnée une véritable valeur ajoutée lui permettant ainsi de garder ce patient à son domicile dans les meilleures conditions qui soient en prenant en compte les limites et possibilités de la médecine libérale. Le travail de ces structures s’appuie sur les référentiels et standards de soins régulièrement actualisés. Les professionnels y travaillant satisfont aux obligations de formation continue. Un travail d’évaluation régulier concernant la qualité des soins dispensés et l’analyse des attentes des populations en termes de développement de prise en charge nouvelles contribuent à renforcer la place de l’HAD au sein de l’offre de soins.



ABSTRACT

Home care is “a true alternative” to hospitalization. Without it, the patient would be sent to hospital. But the recent developments are still insufficient. Home care is subjected to authorization procedures, and has to be accredited, like any hospital. Since 2003, the SROS is required to include home care among the range of health care offered to the population of a specific area.

This health care offer, which is primarily general practitioner-oriented, is continuously delivered and coordinated on the nycthémère. However, more specialized approaches are currently developing.

The medico-social department of home care ensures that the quality of care plans is good by coordinating the job of various professionals (general practitioners, nurses and other health care professionals, either from the public sector or from private hospitals). The task of these professionals is based on references regularly updated. The professionals delivering home care are expected to attend a continuous training. A frequent assessment of the quality of care, and the analysis of population expectations, contribute to reinforce home care among the range of health care offered.



AUTEUR(S)
M. MAGNET, C. HULLEN

MOTS-CLÉS
Hospitalisation à domicile, Coordination, Multidisciplinarité, Continuité des soins, Projet thérapeutique personnalisé, Accréditation, Formation

KEYWORDS
Home care, Coordination, Multidisciplinary, Personalized care, Training, Accreditation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (91 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier