ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 8/3 - 2006  - pp.235-242  - doi:10.1007/s10269-006-0382-6
TITRE
Hétérogénéité moléculaire des cancers du sein: quelles implications pour la sélection des patientes en vue d’une chimiothérapie adjuvante?

TITLE
What implications does molecular heterogeneity in breast cancers have on patient selection for adjuvant chemotherapy ?

RÉSUMÉ

Bien que le bénéfice de la chimiothérapie adjuvante dans le cancer du sein soit établi, son effet absolu reste modeste. Il y a donc un besoin d’identifier des biomarqueurs qui permettraient de sélectionner des patientes bénéficiant de ce traitement. Malgré des recherches intenses dans ce domaine, aucun biomarqueur n’a été démontré capable de prédire le bénéfice de la chimiothérapie adjuvante dans la pratique quotidienne. Ceci peut être expliqué en partie par le fait que l’entité «cancer du sein» comprendenré alité plusieurs maladies. Dans cet article, nous discuterons pourquoi l’approche de la recherche actuelle fondée sur un seul biomarqueur pour l’ensemble de la population est limitée dans le contexte d’une hétérogénéité inter-tumorale. Nous proposerons ensuite trois solutions pour améliorer les résultats actuels dans ce domaine, i. e. se concentrer sur un nombre limité de biomarqueurs dans une seule sous-classe homogène, évaluer des tests multi-marqueurs, et utiliser des voies fonctionnelles pour prédire l’efficacité d’un médicament donné.



ABSTRACT

Although the advantages of using adjuvant chemotherapy in the treatment of breast cancer are well established, the overall effect remains limited. As a result, there is a need to identify biomarkers that will make it possible to select the patients who can benefit from this treatment. Despite intense research in the area, no biomarker has yet been uncovered that can predict whether or not adjuvant chemotherapy can benefit a patient. One possible explanation for this may be that «breast cancer» in fact covers many diseases. In this article, we will discuss the limitations of the current research approach based on a single biomarker for the entire population within the context of intertumoural heterogeneity. We then propose three solutions to improve current results in this area: focussing on a limited number of biomarkers in a single homogenous subclass, evaluating multimarker tests, and using functional means to predict the efficiency of a given drug.



AUTEUR(S)
F. ANDRÉ, L. PUSZTAI

MOTS-CLÉS
Cancer du sein, Chimiothérapie, Biomarqueurs prédictifs

KEYWORDS
Breast cancer, Chemotherapy, Predictive biomarkers

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (144 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier