ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 8/1 - 2006  - pp.3-9  - doi:10.1007/s10269-006-0327-0
TITRE
Chimiothérapie adjuvante du cancer du sein du sujet âgé

TITLE
Adjuvant chemotherapy for elderly breast cancer patients

RÉSUMÉ

Malgré une incidence croissante du cancer du sein dans la population âgée, les données spécifiques prospectives concernant sa prise en charge après 70 ans, tout particulièrement pour les indications de chimiothérapie adjuvante, sont rares dans la littérature, gênant l’application de recommandations standards établies essentiellement chez les sujets plus jeunes. La plupart des données dérivent d’essais multicentriques ayant étendu l’âge limite supérieur d’inclusion à 65 ou 70 ans. Un seul essai multicentrique, français, a spécifiquement abordéle rôle d’une chimiothérapie adjuvante à base d’anthracyclines ajoutée au tamoxifène chez le sujet de plus de 65 ans. Pourtant plusieurs revues rétrospectives de groupes coopérateurs internationaux semblent démontrer lemâme béneéfice potentiel d’une chimiothérapie adjuvante chez les sujets âgés que chez les sujets plus jeunes, sous réserve d’une vigilance accrue à l’égard des effets secondaires. Avec l’aide ajustée d’échelles spécifiques gériatriques, les cliniciens doivent apprendre à intégrer bénéfice absolu, espérance de vie et tolérance, trois volets essentiels pour abandonner la discrimination ancienne reposant sur l’âge, inadaptée à l’évolution de nos moyens et pratiques.



ABSTRACT

Despite an increase of breast cancer in the elderly, specific data addressing the role of adjuvant chemotherapy for patients older than 70 years are clearly under represented in the international literature, precluding the application of standard recommendations established for younger patients. Most data are extracted from large multicentre trials having timidly extended the age of inclusion criteria until 65 or 70 years. Only one French multicentre randomized study investigated the potential benefit of an adjuvant anthracycline-based chemotherapy regimen added to endocrine treatment after the age of 65. However, retrospective analyses from international groups’ databases show the same potential absolute benefit derived from adjuvant chemotherapy in elderly compared to younger patients. This benefit must be weighed against tolerability of chemotherapy and life expectancy. With the adjusted help of available and robust geriatric assessment scales, clinicians should learn progressively to integrate absolute benefit, life expectancy, and tolerance of chemotherapy to their clinical decision. Discrimination on the basis of older age alone is no longer acceptable.



AUTEUR(S)
V. GIRRE, M. DEBLED, D. GIELY, C. TERRET, E. FOURME, I PAUPORTE, J. GENÈVE, E. GC BRAIN

MOTS-CLÉS
Chimiothérapie, Adjuvant, Cancer du sein, Sujet âgé

KEYWORDS
Chemotherapy, Adjuvant, Breast cancer, Elderly

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (118 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier