ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 7/6 - 2005  - pp.451-455  - doi:10.1007/s10269-005-0260-7
TITRE
Chimiothérapie pré-opératoire des cancers bronchiques non à petites cellules

TITLE
Pre-operative chemotherapy in non-small cell lung cancers

RÉSUMÉ

La survie à 5 ans des CBNPC varie de 9 à 61 %, après résection celle-ci varie selon le stade et peut varier de 25 à 67 %. Dans les stades IIIA (N2) la chirurgie, quoique controversée représente un des traitements de référence. La majorité des CBNPC rechute, soit sous forme métastatique, soit sous forme locale, ce qui rend logique les approches précédant la chirurgie d’une chimiothérapie néo-adjuvante. La majorité des patients recevant un traitement néo-adjuvant bénéficient ensuite d’une résection chirurgicale. Le traitement néo-adjuvant va réduire le volume tumoral et diminuer la dissémination métastatique. Le traitement néo-adjuvant des stades IIIA (N2) est devenu une pratique courante dans la dernière décennie. Les efforts de recherche actuel sont de positionner la place des traitements néo-adjuvants à des stades plus précoces de la maladie ainsi que la place des traitements par chimioradiothérapie avant chirurgie dans le stade IIIA (N2).



ABSTRACT

The five-year survival rates for patients with non-small cell lung cancer (NSCLC) ranges from 9 to 61% following resection, depending on clinical stage; survival rates post-surgery (pathologic stage) range from 25 to 67%. Surgical resection remains the standard of care in early stage NSCLC, although the role of surgery in stage IIIA (N2) disease is controversial. Despite resection, the vast majority of lung cancer patients will experience recurrent and/or metastatic disease; therefore, supplementing surgery with neoadjuvant therapy is a rational treatment strategy. From the current data, the vast majority of patients receiving neoadjuvant chemotherapy undergo the planned surgical resection. Neoadjuvant chemotherapy may also downstage the disease before surgery and decrease perioperative tumor seeding. Neoadjuvant chemotherapy in potentially resectable stage IIIA (N2) non-small cell lung cancer (NSCLC) has been widely prescribed in the last decade. Nowadays, the main topics of ongoing clinical research are to assess the role of induction chemotherapy in early stage disease, and the role of induction radiotherapy, as well as definite chemo-radiotherapy in stage IIIA NSCLC. This report reviews these issues and focuses on current treatment options for resectable NSCLC.



AUTEUR(S)
D. MORO-SIBILOT, S. DIAB, P. FOURNERET, A. AUBERT

MOTS-CLÉS
Chimiothérapie néoadjuvante, Cancer bronchique, Chirurgie

KEYWORDS
Neoadjuvant chemotherapy, Surgery, Lung cancer

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (173 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier