ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/8 - 2004  - pp.596-599  - doi:10.1007/s10269-004-0114-8
TITRE
Carcinomes épidermoïdes sur cicatrices de brûlure: à propos de 68 patients traités à l’Institut Salah Azaïz

TITLE
Squamous cell Carcinoma arising in burn scars: retrospective study, of 68 patients from the Institute Salah Azaïz

RÉSUMÉ

L’objectif de notre étude rétrospective est de rapporter le profil épidémiologique, clinique et évolutif des carcinomes épidermoïdes développés sur cicatrices de brûlure, cet événement est observé dans 2 % des cas avec une transformation le plus souvent épidermoïde.

Notre étude rétrospective concerne 68 cas de carcinomes épidermoïdes cutanés confirmés survenus sur cicatrices de brûlure, colligés au service de chirurgie carcinologique de l’Institut Salah Azaïz (Tunisie) sur une période de 28 ans de 1975 à 2002. L’âge moyen des malades était de 54,4 ans et le sexratio de 2,4. Le temps de latence entre l’apparition de la lésion initiale et le diagnostic de carcinome épidermoïde cutané était long avec un délai moyen de 39 ans. L’atteinte prédominait au niveau des plis de flexions des membres inférieurs, la taille tumorale moyenne était de 115 mm, et 4 malades étaient métastatiques lors du diagnostic. Le traitement est basé sur la chirurgie réalisée dans 76 % des cas avec des gestes radicaux à type d’amputation dans 21 cas et une exérèse large dans 23 cas guidée par un examen extemporané des marges d’exérèse. Une irradiation a été réalisée dans 72 % des cas, elle était isolée dans 24 % des cas. Le potentiel évolutif de ces carcinomes est classiquement plus agressif que celui des carcinomes survenant sur peau insolée. La survie globale à 5 ans est de 49 %. L’amélioration du pronostic repose non seulement sur le diagnostic et le traitement précoces des lésions dégénérées mais sur la prévention basée sur la prise en charge adéquate des brûlures.



ABSTRACT

The development of cancer in burn scars is rare, indeed, there is only 2% of burn scars that developing cancers. The histology of carcinoma is almost exclusively squamous cell carcinoma. We report a retrospective study of 68 cases of squamous cell carcinoma arising in burn scars diagnosed in the department of surgery at the Salah Azaïz Institute (Tunisia) over a period of 28 years going from 1975 to 2002. The mean age of patients is 54.4 years and the sex-ratio is 2.4. The interval from injury to diagnosis of malignancy is long with an average of 39 years. The disease was localized mainly in legs abnormal lymph node and distant metastasis were diagnosed in respectively 55 and 4 cases. Treatment is based on surgery, amputation was done in 21 cases, lymph node dissection was almost done; radiotherapy was realized in 72% of cases. Squamous cell carcinoma developing in burn scars are more aggressive then those developing in solar lesions. The five year survival of our patients is 49%. The improvement of prognosis depend not only on an earlier diagnosis and treatment, but also on a good management of burns when occurring.



AUTEUR(S)
T. DHIAB, T. BOUZID, A. GAMOUDI, J. BEN HASSOUNA, L. BOULAARES, F. KHOMSI, R. CHARGUI, R. MAKHLOUF, F. BENNA, H. BOUSSEN, M. HECHICHE, K. RAHAL

MOTS-CLÉS
Dégénérescence, Carcinome épidermoïde, Peau, Cicatrice de brûlure

KEYWORDS
Squamous cell carcinoma, Skin, Burn scar

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (127 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier