ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/7 - 2004  - pp.481-488  - doi:10.1007/s10269-004-0117-5
TITRE
Le cancer invasif du col utérin dans le centre tunisien. Approches épidémiologique, clinique et thérapeutique. Étude rétrospective de 96 cas

TITLE
Invasive cervical cancer in a Tunisian Center. Epidemiological, clinical and therapeutic approach. Retrospective study on 96 cases

RÉSUMÉ

Le profil épidémiologique, les aspects cliniques et thérapeutiques avec analyse des facteurs pronostiques des cancers invasifs du col utérin ont été étudiés de façon rétrospective sur une série de 96 patientes prises en charge au CHU Farhat-Hached de Sousse entre 1992 et 2000. Le cancer du col utérin demeure le 2e cancer génital chez la femme après le cancer du sein dans le centre tunisien. La médiane d’âge était de 54 ans avec une proportion faible de femmes jeunes âgées de moins de 40 ans (12,5 %). Le délai moyen de consultation était de 6,5 mois et 20 % des malades ont consulté 12 mois après le début de la symptomatologie. La taille tumorale médiane était de 4,25 cm et elle était supérieure à 4 cm dans 70 % des cas. La classification clinique basée sur l’examen sous anesthésie générale a montré une proportion de 56,3 % de formes évoluées inopérables. L’étude histologique a révélé une nette prédominance des carcinomes épidermoïdes (95 %) par rapport aux adénocarcinomes (5 %). Soixante-six patientes (69 % des malades) ont eu un traitement complet et ont été évaluées sur le plan thérapeutique. Le traitement était basé sur l’association radiochirurgicale pour les stades limités (56 % des patientes) et la radiothérapie exclusive pour les stades avancés (44 % des patientes). Le recul moyen était de 36 mois (extrêmes: 4–84 mois). Le taux de rémission complète après le traitement était de 88 %. La survie globale et la survie sans événement à 5 ans tous stades confondus étaient respectivement de 80,5 % et de 75 %. Onze récidives locorégionales et 5 métastases sont apparues au cours de la surveillance. Toutes les métastases et près de 2/3 des récidives sont apparues au cours des deux premières années de suivi. En étude univariée, les facteurs ayant un impact péjoratif sur le pronostic de la maladie étaient l’âge jeune, le stade clinique avancé et l’envahissement ganglionnaire. Les résultats étaient meilleurs pour les tumeurs de petite taille et les tumeurs différenciées mais la différence n’était pas statistiquement significative.



ABSTRACT

The epidemiological profile, clinical and therapeutic aspects with analysis of prognostic factors of invasive cervical cancer have been studied in a retrospective study on 96 patients in the Farhat Hached University Hospital Centre of Sousse between 1992 and 2000. Cervical cancer is the second genital cancer of women after breast cancer in the tunisian center. The median age was 54 years with 12.5% of women younger than 40 years. The average consultation period was 6.5 months and 20% of the patients consulted 12 months after the beginning of symptomatology. Median tumor size was 4.25 cm and in 70% of cases it was superior than 4 cm. The clinical staging based on the examination under general anaesthesia showed a proportion of 56.3% of inoperable evaluated forms. The histological study revealed a predominance of squamous cell carcinomas (95%) by report to adenocarcinomas (5%). Sixty-six patients (69% of patients) had a complete treatment and were evaluated on the therapeutic plan. The therapeutic strategy was based on radiochirurgical combination for limited stages (56% of patients) and on exclusive radiotherapy for advanced stages (44% of patients). Complete remission after the treatment was obtained in 88% of cases. The overall survival and the event-free survival at 5 years were respectively 80.5 and 75%. Eleven loco-regional recurrences and 5 metastases appeared in the course of follow-up. All the metastases and near 2/3 of recurrences were noted during the first two years of follow-up. The average follow-up was 36 months (extremes: 4–84 months). In an univariable study, factors that had a pejorative impact on the prognosis were—the young age, the clinical advanced stage and the lymph node involvement. Results were better for small size tumors and differentiated tumors but the difference was not significant.



AUTEUR(S)
N. BANNOUR, S. BOUGHIZANE, R. NAIFER, O. SLAMA, A. TRABELSI, M. BIBI, S. ZHENI, M. BEN ABDALLAH, H. KHAIRI, N. BOUAOUINA

MOTS-CLÉS
Cancers invasifs du col utérin, Chirurgie, Radiothérapie, Facteurs pronostiques

KEYWORDS
Invasive cervical cancer, Surgery, Radiotherapy, Prognostic Factors

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (169 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier