ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/6 - 2004  - pp.450-454  - doi:10.1007/s10269-004-0107-7
TITRE
Approche pharmacologique de la douleur cancéreuse. Principes de base

TITLE
Pharmacological approach to cancer pain

RÉSUMÉ

Une majorité de patients atteints de cancer souffrent de douleurs. Leur évaluation rigoureuse ainsi que celle des autres symptômes et du contexte psychosocial est la pierre angulaire d’une antalgie efficace. La plupart des douleurs répondent aux mesures pharmacologiques préconisées par l’OMS. Celles-ci font appel aux analgésiques non opioïdes pour les douleurs faibles et aux opioïdes pour les douleurs modérées à fortes, associés ou non à des coanalgésiques. La morphine est généralement prescrite en première intention. La dose nécessaire à une antalgie satisfaisante doit être recherchée individuellement, par titration. La constipation est l’effet secondaire le plus fréquent. Elle est prévenue par l’administration systématique d’un laxatif. Une utilisation plus libérale des opioïdes ces dernières années a pour corollaire l’émergence d’effets secondaires inhabituels, en particulier un syndrome de neurotoxicité.



ABSTRACT

Most cancer patients experience pain whatever the stage of the disease. A careful assessment of pain as well as other symptoms and psychosocial conditions is the corner stone of an efficacious analgesia. The guidelines of the WHO analgesic ladder, which recommends the use of non opioids for weak pain and opioids for moderate to severe pain with or without coanalgesic, are useful to control the pain of the majority of patients. Morphine is generally considered as the first choice opioid. As dosage necessary to reach a good analgesia differs from patient to patient, an individual approach by titration is recommended. Bowel dysfunction, the most frequent side effect, can be prevented by the systematic use of laxatives. With a larger use of opioids, unusual side effects are emerging as the neurotoxicity syndrome.



AUTEUR(S)
C. MAZZOCATO, J. PRALONG-KOHLER, M. BEAUVERD, J. MICHEL-NEMITZ

MOTS-CLÉS
Douleurs cancéreuses, Analgésiques, Opioïdes, Administration, Effets secondaires

KEYWORDS
Cancer pain, Analgesics, Opioids, Administration, Side effects

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (133 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier