ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/6 - 2004  - pp.428-435  - doi:10.1007/s10269-004-0103-y
TITRE
Traitement du cancer localisé de la prostate par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU)

TITLE
Treatment of localized prostate cancer by focused high intensity ultrasound (HIFU)

RÉSUMÉ

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent dans les pays industrialisés. L’objectif du projet Ablatherm® était la mise au point d’un traitement par ultrasons focalisés (HIFU) aussi peu invasif que possible.

L’appareil Ablatherm® comporte une table de traitement sur laquelle repose le patient couché en chien de fusil et une tête de tirs endorectale motorisée pilotée par un ordinateur. Le traitement peut être réalisé sous anesthésie locorégionale.

Les résultats publiés par les différentes équipes européennes sont concordants avec un taux de biopsies négatives post-traitement compris entre 82 et 92 % et une médiane du PSA nadir comprise entre 0,17 et 0,07 ng selon les critères de sélection des patients. A. Blana a rapporté un taux de survie sans progression (DFR) de 71 % à 5 ans (biopsies négatives et PSA final inférieur à 0,4 ng). Le taux d’effets secondaires est faible: 6 à 8 % d’incontinence, 20 à 50 % d’impuissance selon la stratégie de traitement utilisée, 8 à 12 % de sclérose cervico-prostatique. Une comparaison a été réalisée à l’hôpital Édouard-Herriot entre 200 patients traités par HIFU et 157 traités par prostatectomie radicale entre janvier 1999 et décembre 2002. Le critère de comparaison a été la mise en route d’un traitement adjuvant. Il n’a pas été observé de différence significative entre le groupe HIFU et le groupe chirurgie en terme de survie sans traitement adjuvant à 48 mois (68,6 versus 68 % p = 0,85). Le traitement HIFU peut être utilisé chez les patients en récidive après radiothérapie externe. Des paramètres de traitement spécifiques pour les patients en récidive postradiothérapie ont été définis. Quatre-vingt cinq patients ont été traités à l’hôpital Édouard-Herriot dans cette indication avec un taux de biopsies négatives de 86 % et un taux de survie sans progression de 36 % à 30 mois. Le taux de survie sans progression est significativement différent selon le score de Gleason au moment de la récidive : 55 % pour les patients Gleason ≤à 6 versus 20 % pour les patients Gleason ≥à 7. Aucune lésion rectale n’a été observée chez les patients traités avec les paramètres spécifiques. Les effets secondaires se situent à un niveau acceptable dans le contexte (incontinence grades 2-3 : 21 % ; sténose cervico-prostatique : 19 %).

Le traitement par HIFU est une alternative pour le traitement des cancers localisés de la prostate chez les patients qui ne relèvent pas de la chirurgie radicale à cause de leur âge ou de leur espérance de vie. Pour les patients en récidive locale après radiothérapie, le traitement HIFU est une option de sauvetage efficace au prix d’une morbidité acceptable.



ABSTRACT

Cancer of the prostate is the most common cancer for men in industrialized countries. The goal of the Ablatherm® project was to make treatment by focused ultrasound (HIFU) as minimally invasible as possible.

The Ablatherm® device includes a treatment bed, on which the patient lies on their side, and a motorized firing head that is computer-guided. Treatment can be performed under regional anesthesia.

Published results by different European groups are in agreement as to the level of negative post-treatment biopsies, including between 82 and 92% and a median PSA nadir between 0.17 and 0.07 ng/mL according to patient selection criteria. A. Blana reported a disease-free survival rate of 71% after 5 years (negative biopsies and a final PSA inferior to 0.4 ng/mL).

The level of secondary effects is low: 6 to 8% experiencing incontinence; 20 to 50% impotency problems according to the treatment strategy utilised; 8 to 12% cervico-prostatic stenosis. A comparison study was conducted at the Édouard-Herriot Hospital in Lyon between 200 patients treated by HIFU and 157 treated by radical prostatectomy during the period between January 1999 and December 2002. The criterion for comparison was the requirement of starting an adjuvant treatment. No significant difference was observed between the HIFU group and the surgery group in terms of survival rate without the need for auxiliary treatment up to 48 months (68,6 versus 68%; p = 0,85). Patients with recurrences after external radiotherapy can have HIFU treatment. The specific parameters of treatment for patients with recurrences after radiotherapy have been defined. Eighty-five patients have been treated at the Edouard-Herriot Hospital with this indication, with a negative biopsy rate of 86% and a disease-free survival rate of 36% at 30 months. The disease-free survival rate is significantly different depending on the Gleason score at the time of the recurrence: 55% for patients with a Gleason score ≤6 versus 20% for patients with Gleason score ≥7. No rectal lesions were observed in patients treated with the specific parameters. Secondary effects remain at an acceptable level according to the context (incontinence grade 2-3: 21%; cervicoprostatic stenosis: 19%).

Treatment by HIFU is an alternative for the treatment of localized cancers of the prostate for patients for whom radical surgery is not suited due to their age or their life expectancy. For patients with local recurrence after radiotherapy, HIFU is an effective salvage option with an acceptable morbidity rate.



AUTEUR(S)
A. GELET, L. POISSONNIER, S. CULEM, L. CURIEL, R. BOUVIER, O. ROUVIERE1, J.-Y. CHAPELON

MOTS-CLÉS
Cancer localisé, Cancer de la prostate, Ultrasons focalisés, HIFU

KEYWORDS
Localized cancer, Prostate cancer, Focused ultrasound, HIFU

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (162 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier