ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/6 - 2004  - pp.440-444  - doi:10.1007/s10269-004-0101-0
TITRE
Traitement des formes hormono-résistantes du cancer de la prostate: la chimiothérapie

TITLE
Chemotherapy and hormoneresistant forms of prostate cancer

RÉSUMÉ

Le cancer de prostate est actuellement le cancer le plus fréquent chez l’homme et constitue la deuxième cause de mortalité par cancer dans les pays occidentaux. Au stade métastatique, le traitement est palliatif, faisant appel en première intention à la castration chirurgicale ou chimique, associée ou non aux anti-androgènes. Ce traitement est efficace dans 80 % des cas mais une hormono-résistance survient en général dans les 12 à 18 mois.

Lors de l’échappement hormonal, peu d’options thérapeutiques peuvent être proposées.

L’association mitoxantronecorti-costéroïdes a montré une amélioration de la symptomatologie douloureuse mais n’était pas associée à une amélioration de la survie. Le docétaxel est un inhibiteur de la dépolymérisation des microtubules qui diminue la croissance des lignées cellulaires tumorales prostatiques de 50 %, à des doses cliniquement acceptables.

L’estramustine possède une action cytotoxique par dépolymérisation des microtubules après captation sélective par les cellules prostatiques. Il existe une action synergique entre ces deux agents sur des modèles pré-cliniques. Plusieurs études de phase II ont confirmé l’efficacité de l’association estramustine-docétaxel chez des patients porteurs d’un cancer de prostate hormono-résistant. Deux schémas d’utilisation du docétaxel (toutes les 3 semaines ou hebdomadaire) ont été utilisés avec des profils de toxicité différents. Les études de phase II avec le docétaxel en monothérapie ont montré des taux de réponses biologiques sur le PSA de 45 à 58 % et des taux de réponses objectives entre 33 et 40 %. L’association avec l’estramustine permet d’augmenter le taux de réponses biologiques entre 45 et 74 % avec des taux de réponses objectives entre 51 et 58 %. Plus récemment les résultats de 2 études de phase III ont confirmé la supériorité du docétaxel par rapport à la mitoxantrone avec un gain de 2 mois en médiane de survie et une diminution du risque de décès de 27 %.



ABSTRACT

Prostate cancer is currently the most frequent malignancy in men and the second cause of death from cancer in the Western world. Once the disease has metastasized, palliative treatment is the rule, firstline therapy consists in surgical or chemical castration, associated or not with anti-androgens. This treatment approach is active in 80% cases but failures occur within 12-18 months. When the disease becomes refractory to hormone therapy, few alternatives are available. The combination of mitoxantrone/steroids improves clinical symptoms, namely by reducing pain, but does not improve patient survival. Both docetaxel and estramustine act through microtubules and synergistic interactions have been shown between these two compounds. Recently, several studies have demonstrated the efficacy of a combination of estramustine and taxanes, and in particular docetaxel. Phase II trials using taxotere monotherapy have demonstrated response rates concerning PSA of 45 to 58% and objective response of 33 to 40%. Combination with estramustine increases the biochemical response rate from 45 to 74%. Recently, two phase III studies confirmed the superiority of docetaxel compared to mitoxantrone with a gain of two months in terms of overall survival and a reduction of 27% risk of death.



AUTEUR(S)
J.-M. FERRERO

MOTS-CLÉS
Cancer de prostate hormono-résistant, Docétaxel, Chimiothérapie

KEYWORDS
Hormone-resistant prostate cancer, Docetaxel, Chemotherapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (160 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier