ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/4 - 2004  - pp.268-274  - doi:10.1007/s10269-004-0055-2
TITRE
Les médecines complémentaires et alternatives en cancérologie : constat et problématiques

TITLE
Complementary and alternative medicine in oncology: assessment and issues

RÉSUMÉ

Les médecines complémentaires et alternatives (Complementary and Alternative Medicine/ CAM) sont utilisées fréquemment en cancérologie. Un effort de classification a été réalisé par de nombreux auteurs pour éviter toute confusion sémantique entre médecine complémentaire et médecine alternative, entre traitement éprouvé et traitement inéprouvé.

Les raisons du succès des CAMs sont liées autant aux patients qu’à leurs familles, compte tenu d’un contexte culturel particulier qui traduit aussi un fait sociétal actuel.

La dyscommunication médecin–malade peut être responsable d’une recherche de satisfaction dans un autre système de soins parallèle, car le patient souhaite avant tout, une prise en charge globale et une qualité relationnelle qui ne sont pas toujours proposées.

Cette problématique doit être évoquée avec les patients sans

Si certains auteurs estiment que l’usage des CAMs est un marqueur d’anxiété, d’autres pensent qu’il s’agit plutôt d’une recherche de stratégie active pour s’impliquer plus personnellement dans son traitement. Il est certain qu’un patient dont les symptômes sont négligés, voire mal traités, s’adressera au thérapeute qui pourra le soulager.

La problématique des CAMs ne peut être ignorée ni récusée par les équipes soignantes.



ABSTRACT

Use of complementary and alternative medicine (CAM) is very frequent in oncology. Several authors have attempted classification in order to avoid semantic confusion between complementary and alternative treatments, proven and unproven treatments.

The reasons for the popularity of these kinds of treatments are linked as much to the patients as to their families and can be explained by a cultural context linked to current societal trends. Dissatisfaction with conventional medicine, the lack of a holistic approach and unsatisfactory doctor–patient relationships are important motivations for turning to CAM. This issue should be raised with patients, as certain complementary treatments could also have direct or indirect toxic effects.

Some authors think that the use of CAM is associated with psychological distress; others believe it is a question of active coping behavior to avoid passivity and feelings of hopelessness. A patient with side effects of standard cancer treatment that have been neglected or mistreated will turn to different therapies that may provide some relief.

The issue of CAM cannot be ignored nor denied by care givers.



AUTEUR(S)
J.–M. DILHUYDY

MOTS-CLÉS
Médecines complémentaires et alternatives, Revue de la littérature, préférences des malades, Cancérologie

KEYWORDS
Complementary and Alternative Medicine, Literature Review, Patients’ Preferences, Oncology

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (126 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier