ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/3 - 2004  - pp.193-199  - doi:10.1007/s10269-004-0069-9
TITRE
Hormonothérapies néo–adjuvantes des cancers du sein

TITLE
Neo–adjuvant hormone therapies in breast cancer

RÉSUMÉ

L’indication standard d’un traitement néo–adjuvant repose sur le désir de réaliser une chirurgie conservatrice chez une patiente dont la tumeur est trop grosse pour pouvoir espérer lui éviter un geste mutilant. De nombreux essais thérapeutiques randomisés ont démontré que cette approche provoquait en effet une diminution de la taille de la tumeur et augmentait par conséquent le taux d’exérèse partielle. Deux méthodes thérapeutiques néo–adjuvantes sont utilisées : la chimiothérapie et/ou l’hormonothérapie. Si la chimiothérapie néoadjuvante n’a été conçue que pour éviter les mammectomies totales, l’hormonothérapie néo–adjuvante a été prescrite aussi à des patientes dont l’état général était trop précaire ou l’âge trop avancé pour accepter ou tolérer un geste chirurgical. Les 1res hormonothérapies néo–adjuvantes ont été constituées exclusivement par le tamoxifène. Actuellement, les inhibiteurs de l’aromate de 3e génération y prennent une place de plus en plus importante.



ABSTRACT

The standard indication of neo–adjuvant treatment depends on the desire to carry out traditional surgery and if possible avoid a mutilating act on the patient whose tumour is too large. Several random clinical trials have shown that this approach indeed brings about a reduction of the size of the tumour and consequently increases the level of partial exeresis. Two neoadjuvant methods of treatment are used – chemotherapy and/or hormone therapy. Neo–adjuvant chemotherapy was designed to avoid total mastectomy, whereas neoadjuvant hormone therapy is recommended to patients whose general health is precarious or who are too advanced in age to accept or tolerate a surgical act. The first neo–adjuvant hormone therapies were exclusively made up of tamoxifen. Nowadays, third generation aromatase inhibitors are taking a more and more important place in the treatment of breast cancers.



AUTEUR(S)
M. NAMER, J.–P. SPANO

MOTS-CLÉS
Cancer du sein, Hormonothérapie néo–adjuvante, Évaluation, Tamoxifène, Inhibiteurs de l’aromatase

KEYWORDS
Breast cancer, Neoadjuvant Hormone therapy, Assessment, Tamoxifen, Aromatase inhibitors

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (153 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier