ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/3 - 2004  - pp.181-185  - doi:10.1007/s10269-004-0034-7
TITRE
Importance de la tumeur résiduelle et de la rémission histologique complète

TITLE
The significance of residual tumours and complete histologic remission

RÉSUMÉ

Un des atouts de la chimiothérapie néo-adjuvante est de permettre l’évaluation de la chimiosensibilité tumorale in vivo. La maladie résiduelle évaluée après chimiothérapie néo–adjuvante par le biais de la réponse histopathologique, le grade SBR, l’envahissement ganglionnaire ou par d’autres facteurs comme le grade NPI, semble être un indicateur puissant de la chimiorésistance du cancer du sein. Son évaluation doit se substituer aux paramètres pronostiques classiques disponibles avant le traitement et permet, d’une manière générale, d’identifier des sousgroupes de patients de pronostic plus ou moins favorable, pour lequel un traitement adjuvant adapté pourrait être administré. En cas de non–réponse à la chimiothérapie prescrite, il est maintenant possible d’en tenir compte pour administrer d’autres médicaments antitumoraux « sans résistance croisée » avec les précédents. L’influence sur la survie d’une adaptation thérapeutique durant la chimiothérapie néo–adjuvante reste cependant à évaluer.



ABSTRACT

One of the advantages of neoadjuvant chemotherapy is to allow the evaluation of in vivo tumoural chemosensitivity. The residual disease estimated after neoadjuvant chemotherapy by means of histopathological response, SBR grade, node involvement or by other factors such as the NPI index, seems to be a powerful indicator of breast cancer chemoresistance. Its evaluation can replace the classical prognostic parameters available before treatment. Patients can therefore be classified among a subgroup of more or less favourable outcome, for which an adapted adjuvant treatment could be administered. In case of nonresponse to the prescribed chemotherapy, it is now possible that this be taken into account in order to administer other anticancer drugs “without crossed resistance” to the previous treatments. However, the influence on survival of therapeutic adaptation during neoadjuvant chemotherapy remains to be determined.



AUTEUR(S)
P. CHOLLET, S. AMAT, H. CURÉ, J.–L. ACHARD, M.-A. MOURET–REYNIER, J. DAUPLAT, F. PENAULT–LLORCA

MOTS-CLÉS
Chimiothérapie néo–adjuvante, Cancer du sein, Maladie résiduelle, Facteurs pronostiques

KEYWORDS
Neoadjuvant chemotherapy, Breast cancer, Residual disease, Prognostic factors

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (130 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier