ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/1 - 2004  - pp.59-65  - doi:10.1007/s10269-004-0017-8
TITRE
Doxorubicine liposomale pégylée et prise en charge de la rechute du cancer de l’ovaire

TITLE
Pegylated liposomal doxorubicin and ovarian cancer relapse

RÉSUMÉ

Alors que le traitement de première ligne du cancer de l’ovaire de stade avancé est actuellement bien défini, celui du cancer en rechute est plus difficile à appréhender. La réponse à la chimiothérapie première combinant le paclitaxel à un sel de platine et sa durée conditionnent la réponse au traitement de seconde ligne. Lors d’une rechute tardive, l’association carboplatine-paclitaxel a encore sa place comme chacune des deux drogues administrées isolément. Mais de nouveaux médicaments sont maintenant disponibles parmi lesquels la doxorubicine liposomale pégylée (DLP) qui a obtenu une autorisation de mise sur le marché pour la rechute à la posologie de 50 mg/m2 toutes les 4 semaines. Avec un profil de tolérance tout à fait correct, la DLP vient de montrer un allongement significatif de la médiane de survie globale de 8.8 mois dans l’étude de Gordon



ABSTRACT

First line treatment of advanced ovarian cancer actually is well-defined as a paclitaxel-platinum compounds combination but chemotherapy for relapses is not well established. For late recurrence, paclitaxel ± platinum is often used. But new drugs are now at our disposal as pegylated liposomal doxorubicin at a dosage of 50 mg/sq. every 4 weeks. With an excellent therapeutic index, Pegylated liposomal doxorubicin shows a significant improvement of 8.8 months for the median overall survival (OS) in sensitive patients, during the same median OS is in refractory patients treated by either Pegylated liposomal doxorubicin or Topotecan in the phase III Gordon’s study. Definitively, pegylated liposomal doxorubicin is leader in the chemotherapy of all types of relapses in advanced ovarian cancer.



AUTEUR(S)
H. CURÉ

MOTS-CLÉS
Cancer de l’ovaire, Rechute, Chimiothérapie, Doxorubicine liposomale pégylée

KEYWORDS
Ovarian cancer, Relapse, Chemotherapy, Pegylated liposomal doxorubicin

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (185 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier