ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 17/9 - 2015  - pp.354-371  - doi:10.1007/s10269-015-2544-x
TITRE
Checkpoint immunologique comme cible thérapeutique

TITLE
Immune Checkpoints as a Target Treatment

RÉSUMÉ

Les nouvelles immunothérapies ciblant les points de contrôle du système immunitaire montrent qu’elles peuvent induire des réponses tumorales objectives prolongées et augmenter la survie globale (OS) des patients. Plutôt que de tenter d’induire une réponse immune spécifique avec une stratégie vaccinale, ces nouveaux agents cherchent à vaincre l’immunosuppression intratumorale en antagonisant les récepteurs inhibiteurs de la réponse immunitaire, levant ainsi les freins de l’activation du système immunitaire. L’anticorps monoclonal anti-CTLA4 ipilimumab a été le premier de ces traitements à obtenir une AMM en 2011 pour les mélanomes avancés. Depuis, d’autres voies inhibitrices sont ciblées, et les premiers résultats obtenus avec les anticorps anti-programmed cell death protein 1 (PD1) et anti-PD-L1 donnent des réponses prolongées et une toxicité qui semble moindre. Le profil singulier des réponses et des toxicités observées avec ces nouvelles immunothérapies poussent à modifier les pratiques en oncologie. Aussi, les études d’association avec les traitements anticancéreux conventionnels nous permettront de mieux définir leur place dans nos stratégies thérapeutiques futures.



ABSTRACT

New immunotherapies targeting immune checkpoints can induce prolonged antitumor responses and increased survival. Rather than trying to induce a specific immune response with vaccine strategies, these new agents seek to overcome tumor immunosuppression by inhibiting the immune response inhibitors and thus release the brakes on the immune system. The anti-CTLA-4 ipilimumab was the first of these treatments to be approved in 2011 for advanced melanoma. Since then, other inhibitory pathways are targeted and early results obtained with anti-PD-1 and anti-PD-L1 show very promising results with durable responses and lower toxicity. Their specific profile of responses and toxicities are currently challenging our oncology practice. Also, combination studies with conventional therapies will help us to better define the future strategies of treatment.



AUTEUR(S)
S. CHAMPIAT, A. MARABELLE

Reçu le 28 avril 2015.    Accepté le 28 juillet 2015.

MOTS-CLÉS
CTLA-4, PD-1, PD-L1, Checkpoints immunitaires, Rétrocontrôles inhibiteurs

KEYWORDS
Immune checkpoints, PD-1, PD-L1, CTLA-4

BIBLIOGRAPHIE
archives.onco.revuesonline.com/revues/59/10.1007/s10269-015-2544-x.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (883 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier