ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 17/4 - 2015  - pp.171-177  - doi:10.1007/s10269-015-2504-5
TITRE
Radiothérapie périopératoire dans la prise en charge des tumeurs urothéliales infiltrantes de la vessie (TVIM) : une indication à reconsidérer ?

TITLE
Perioperative Radiotherapy for Muscle Invasive Bladder Cancer: Rational and Perspectives

RÉSUMÉ

Malgré l’essor de la chimiothérapie néoadjuvante dans la prise en charge des tumeurs vésicales infiltrant le muscle (TVIM), la rechute locorégionale (RLR) est un événement précoce impactant le devenir oncologique des patients traités par cystectomie totale et curage ganglionnaire pelvien extensif. Les données issues des séries chirurgicales ont permis de définir la fréquence et les sites préférentiels de cette RLR. Une stratification du risque de RLR selon les données anatomopathologiques a été établie. Historiquement, la radiothérapie périopératoire a fait l’objet de publications, mais la toxicité imputable, certainement liée à la technique d’irradiation utilisée, a rendu cette indication confidentielle. L’impact de la chimiothérapie sur la survie des patients fait de l’approche néoadjuvante un standard thérapeutique, bien que le bénéfice sur le contrôle locorégional soit plus discuté. Les techniques modernes de radiothérapie conformationelle en modulation d’intensité et guidée par l’image pourraient conduire à reconsidérer l’indication d’une radiothérapie adjuvante compte tenu de l’épargne des tissus sains avoisinants qu’elles autorisent. Un rationnel fort tend à émerger, et des essais prospectifs évaluant l’intérêt de cette approche devraient voir le jour prochainement.



ABSTRACT

Despite the rise of neo-adjuvant chemotherapy in the management of muscle invasive bladder cancer (MIBC), locoregional recurrence (LRR) is an early event impacting the oncological outcome of patients treated with radical cystectomy and pelvic lymph-node dissection. Data from surgical series have defined the frequency and preferential sites of this LRR. Risk stratification based on pathological findings was established. Historically, perioperative radiotherapy has been evaluated but the radiation technique used failed to validate the toxicity involved in this strategy. Modern techniques, such as intensity-modulated and image-guided radiotherapy, could lead to reconsider the indication of adjuvant radiotherapy with limited dose to adjacent healthy organs. New prospective trials evaluating the benefit of this approach should be undertaken.



AUTEUR(S)
M. ORRÉ, I. LATORZEFF, A. FLÉCHON, E. XYLINAS, G. ROUBAUD, O. CHAPET, P. RICHAUD, P. SARGOS

MOTS-CLÉS
Radiothérapie adjuvante, Cystectomie, Tumeur de vessie infiltrant le muscle, Rechute locorégionale

KEYWORDS
Adjuvant radiotherapy, Cystectomy, Muscle invasive bladder cancer, Locoregional recurrence

BIBLIOGRAPHIE
archives.onco.revuesonline.com/revues/59/10.1007/s10269-015-2504-5.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (309 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier