ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Oncologie

1292-3818
La revue francophone de formation en oncologie
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 17/3 - 2015  - pp.96-106  - doi:10.1007/s10269-015-2498-z
TITRE
Radiopharmaceutiques et métastases osseuses : quelles molécules pour quels patients et dans quelles indications ?

TITLE
Radiopharmaceuticals and Bone Metastases: Which Molecules for Which Patients and Which Indications?

RÉSUMÉ

Le principe des explorations scintigraphiques est de déterminer, et le plus souvent de représenter sous forme d’images, la biodistribution d’un radiopharmaceutique au sein de l’organisme. L’imagerie hybride, anatomique et fonctionnelle, augmente la sensibilité et la spécificité des examens scintigraphiques, et ce notamment dans les cas difficiles où l’analyse séparée des deux examens ne permet de trancher avec certitude quant à la nature et la signification des anomalies. La scintigraphie osseuse aux diphosphonates technétiés est l’examen radio-isotopique classique dans l’étude de la pathologie osseuse. Dans certains cas néanmoins, la tomographie par émission de positons (TEP) au FDG est plus sensible dans la détection de métastases ostéolytiques. La radiothérapie métabolique consiste en l’administration d’un radioélément en source non scellée, dont les rayonnements vont détruire les cellules qui ont accumulé sélectivement ce produit. La prise en charge de la douleur osseuse constitue un problème majeur, notamment en cas de cancer mammaire ou prostatique où la présence de métastases peut demeurer compatible avec une survie de longue durée. Dans ce cadre, la radiothérapie métabolique permet de diminuer les douleurs secondaires aux métastases osseuses, en association ou non à des médicaments antalgiques.



ABSTRACT

Nuclear medicine investigations are able to represent the biodistribution of a radiopharmaceutical within the body as images. The hybrid, anatomical and functional imaging increases the sensitivity and specificity of scintigraphic examinations, particularly in difficult cases where two separate analyses do not allow to decide the nature and significance of the abnormalities. Bone scintigraphy with technetium diphosphonates is the classic radioisotope examination in the study of bone pathology. In some cases, however, FDG-PET is more sensitive in detecting osteolytic metastases. The administration of a radionuclide in unsealed source whose radiation will destroy cells that have selectively accumulated product is called radiometabolic therapy. The management of bone pain is a major problem, particularly in cases of breast or prostate cancer where the presence of metastases can remain compatible with long-term survival of cancer patients. In this context, the radiometabolic therapy reduces the pain secondary to bone metastases, in association or not with analgesics.



AUTEUR(S)
J. DUBREUIL, C. HOUZARD, K. SADDOUNE, F. GIAMMARILE

MOTS-CLÉS
Scintigraphie osseuse, TEP/TDM au FDG, Radiothérapie métabolique, Métastases osseuses hyperalgiques, Palliation antalgique osseuse

KEYWORDS
Bone scan, FDG-PET/CT, Radiometabolic therapy, Hyperalgic bone metastases, Bone pain palliation

BIBLIOGRAPHIE
archives.onco.revuesonline.com/revues/59/10.1007/s10269-015-2498-z.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,61 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier